Les opérateurs s'ouvrent au transfert d'argent mobile

Par 01 avril 2008
Mots-clés : Smart city, Europe

MoreMagic Solutions propose aux opérateurs de devenir des plates-formes de débit centralisées. L'initiative permettra notamment aux personnes non bancarisées de profiter de solutions de paiement depuis leur téléphone.

Paiement de factures, transfert d'argent de personne à personne… Ce type de transactions se multiplie sur mobile. Mais pour en profiter, il est généralement nécessaire de disposer d'un compte bancaire, sur lequel les sommes sont débitées. Pour ouvrir ce canal aux personnes non bancarisées ou dont la banque ne propose pas ce type d'opérations, MoreMagic Solutions propose aux opérateurs de devenir une véritable interface de paiement permettant de s'affranchir du passage par la banque. Il lance MWallet™ Mobile Cash, un service embarquant l'ensemble des architectures nécessaires à la réalisation de transactions. Intérêt : leur permettre de se créer et de gérer un portefeuille de solutions de paiement qu'ils proposeront ensuite à leurs abonnés sous la forme d'une plate-forme de débit. La solution est simple d'accès : le propriétaire du mobile se rend sur le site Internet de son opérateur ou chez un revendeur agréé.
Un lien vers la banque
Il y choisit le moyen d'alimenter son compte MWallet™ (liquide, transfert de salaire, compte bancaire s'il en possède un, ou encore argent provenant de programmes de fidélisation). Il est alors enregistré et dispose d'un compte mobile, depuis lequel il pourra dépenser son argent. "Cette solution comporte de nombreux avantages : elle est simple, intégrée, et correspond aux besoins d'une population rurale non bancarisée pour qui le mobile est le lien vers le monde et vers la banque", explique Sébastien Burlet, directeur de Lemon Way, éditeur de mobile banking. Elle permet en effet à l'utilisateur d'accéder simplement à une interface de paiement sans avoir à réaliser en amont plusieurs démarches. Reste à savoir si les pays dans lesquels le service sera lancé sera bien ceux dans lesquels il est difficile d'accéder à une banque. Mais où un grand nombre de la population possède un mobile. Les personnes non bancarisées ne sont pas la seule cible de MoreMagic. Le fournisseur s'adresse aussi aux utilisateurs pour qui le paiement par mobile est un service supplémentaire.
Une nouvelle source de revenus pour les opérateurs
"MWallet™ nous permet d'offrir de nouvelles possibilités de gestion de leur argent à nos abonnés, en rendant le téléphone plus apte à réaliser des transactions", explique ainsi Paul Donnan, de l'opérateur irlandais Park by Phone. Le système permettra ainsi de réaliser des achats par SMS en toute simplicité. Il ne peut cependant pas être appliqué partout : "en France, par exemple, il est plus difficile d'un point de vue législatif pour les opérateurs de réaliser des opérations financières", ajoute le responsable de Lemon Way. "Ce service convient mieux pour le moment aux pays en voie de développement, parce qu'il correspond à un véritable besoin mais aussi parce que ces régions sont plus accessibles côté réglementaire", souligne-t-il. MWallet™ Mobile Cash devrait également se révéler une solution intéressante pour les opérateurs : elle leur donne la possibilité de profiter d'une nouvelle source de revenus sans investissement particulier, et donc d'augmenter leur chiffre d'affaires moyen par consommateur (ou ARPU, pour Average Revenue Per Unit).

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas