Opérateurs télécom : réduire les émissions de CO2 pour rester compétitifs

Par 16 novembre 2009

Arthur D. Little conseille aux acteurs des télécommunications nord-africains de mettre en place un fonctionnement plus compatible avec le développement durable. Sans quoi, ils risquent d'être dépassés par des concurrents plus en pointe dans le domaine.

Le développement durable comme arme concurrentielle ? Pas évident de prime abord, mais pourtant : en investissant dans ce domaine, et en particulier pour réduire leurs émissions de CO2, les opérateurs téléphoniques nord-africains pourraient réduire de 20% leurs dépenses énergétiques. C'est ce qu'avancent Arthur D. Little et Dubai Internet City dans leur dernier rapport. Les telcos sont généralement considérés comme faisant partie des consommateurs les plus gourmands en électricité. Or, dans la région Moyen-Orient - Afrique du Nord, plus de la moitié des besoins en électricité sont actuellement assurés par des générateurs diesel à fortes émissions de carbone.
Les opérateurs pas conscients des avantages de la durabilité
Si cela ne suffisait pas, la plupart des opérateurs de la région considèrent toujours les mesures d'efficacité énergétique comme un coût plutôt qu’un moyen de soutenir la croissance à long terme. Alors que le développement de stratégies de produits écologiques permettrait aux opérateurs de bénéficier d’avantages concurrentiels, souligne le rapport. Car le marché est largement ouvert aux nouveaux arrivants - aucun opérateur ne disposant pour l’instant de stratégie durable définie. Leur développement pourrait passer par l’élaboration de business model innovants. Les auteurs de l'étude citent par exemple le partage de réseaux ou le recours aux réseaux mobiles virtuels.
Elaborer une stratégie claire
Pas étonnant de retrouver ces innovations au salon AfricaCom, que couvre L'Atelier. Arthur D Little recommande aux opérateurs de développer une culture et une politique vertes dans l’ensemble de leur organisation. Les consommateurs devront également être impliqués, et il appartient aux entreprises d’effectuer auprès d’eux un travail pédagogique sur les avantages du développement durable. Enfin, les telcos sont poussés à publier de manière régulière et transparente les rapports sur la stratégie et les résultats de leur activité dans le domaine.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas