Opération réussie de Palm qui rachète son concurrent Handspring

Par 05 juin 2003
Mots-clés : Smart city

Le premier constructeur d’ordinateurs de poche, Palm, va racheter son concurrent Handspring pour un montant de 169 millions de dollars en actions. Les investissements dans la haute technologie ...

Le premier constructeur d’ordinateurs de poche, Palm, va racheter son concurrent Handspring pour un montant de 169 millions de dollars en actions. Les investissements dans la haute technologie sont actuellement au point mort, et les différents fabricants de Personal Digital Assistants (PDA) souffrent d’une demande en chute libre.

Les constructeurs voient donc leurs ventes diminuer inexorablement. Globalement, au niveau mondial, elles ont baissé de 21 % au premier trimestre 2003, selon la firme de recherches technologiques International Data Corp (IDC). Palm comme Handspring ont subi une perte au cours de ce même trimestre, et s’attendent à renouveler l’expérience, voire à une aggravation, au deuxième trimestre 2003.

Palm va donc pouvoir non seulement économiser environ 25 millions de dollars par an (125 employés feront cependant les frais de la fusion…), mais l’entreprise pourra de plus renforcer sa présence dans un secteur qu’Handspring commençait à exploiter, celui des ordinateurs adaptés à la téléphonie et au traitement de texte. Cette convergence se fait au prix d’un mécanisme financier très complexe, dans lequel rentre en ligne de compte des échanges d’actions entre les deux sociétés et la cession de la filiale de Palm, PalmSource.

L’actuel chairman et directeur général de Palm, Eric Benhamou, va devenir chairman de PalmSource et de la future entité née de la fusion. Todd Bradley, président et directeur général de Palm Solutions sera président et directeur général de la nouvelle société. Quant aux fondateurs historiques des deux sociétés, Donna Dubinsky et Jeff Hawkins, ils occuperont des postes de direction au sein de la nouvelle administration.

(Atelier groupe BNP Paribas – 05/06/03)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas