Operator veut combiner le meilleur du commerce en ligne et de la vente en boutique

Par 04 mai 2015
operator

L'application Operator vise à apporter à l'e-commerce l'expertise conseil et la dimension sociale qui sont encore l'apanage de la vente en magasin.

Si nul ne conteste le côté pratique du commerce en ligne, il lui manque la dimension humaine inhérente au shopping en boutique. C'est pourquoi de nombreuses initiatives visent aujourd'hui à combiner les atouts des deux modèles. C'est le cas d'Operator, start-up lancée par le cofondateur d'Uber, Garrett Camp, et Robin Chan, ancien cadre chez Zynga. En gestation depuis deux ans, l'entreprise vient de faire l'objet d'une première communication publique de la part de ses fondateurs.

Trêve de suspens, place au concept : Operator est une application qui utilise un réseau de professionnels (les « opérateurs ») pour répondre aux demandes des internautes. L'objectif est non seulement d'apporter une dimension plus sociale, chaleureuse à l'e-commerce, mais aussi de guider le consommateur parmi la pléthore de choix disponibles sur l'Internet. Pour cela, il suffit d'adresser une requête par le biais de l'application. Les possibilités sont infinies : il peut s'agir d'un ours en peluche, de lunettes de soleil, d'un moule à gaufres, d'une chemise à col mou ou encore d'un aspirateur à centrifugeuse. La requête est alors transmise à un opérateur bénéficiant d'une expertise dans le domaine ciblé, qui contacte le client par SMS sur  et lui présente des produits correspondant à ses critères. Un coup de cœur ? Une simple pression sur la touche « I'll take it » et Operator se charge de la commande. Reçu et informations sur l'acheminement du colis sont ensuite transmis à l'usager sur son mobile.

operator4.jpg

Les opérateurs ont vocation à guider les clients parmi la myriade de produits disponibles, comme des vendeurs en boutique.

Optimiser l'allocation de la main d'oeuvre

Outre la possibilité d'envoyer des requêtes, les utilisateurs peuvent chercher des produits/marques/boutiques, naviguer parmi une série d'articles coups de coeur sélectionnés par les opérateurs, et même « suivre » les comptes de ces derniers. Une partie de l'équipe serait composée d'opérateurs employés directement par l'entreprise, le reste de la main d'oeuvre étant celle des boutiques et marques associées à Operator. Dans une interview accordée à TechCrunch, Chan affirme « qu'un grand nombre de ressources ne sont pas utilisées » dans les boutiques physiques : si celles-ci ne désemplissent pas le week-end, elles sont en revanche souvent vides en semaines, tandis qu'au même moment de nombreux internautes peinent à trouver leur bonheur sur la toile. L'entrepreneur voit ainsi dans son projet un moyen d'allouer la force de vente de manière plus efficiente. Bonne nouvelle pour les marques, mais aussi les utilisateurs : le système serait pour l'heure entièrement gratuit pour toutes les parties prenantes. « Ce qui importe, c'est que les entreprises et consommateurs s'intéressent au produit. Ensuite, le modèle d'affaire émerge naturellement. » affirme Tchan.

operator2.jpg

Les expériences visant à socialiser le commerce en ligne se multiplient.

L'entrée du commerce en ligne dans une nouvelle phase ?

Pour le cofondateur d'Operator, nous arrivons, après l'ère des sites de vente en ligne et celle des applications, à une troisième phase dans la vague de l'e-commerce, qui consisterait en l'apport des avantages de la vente en boutique sur la toile. S'il est encore trop tôt pour dire si l'avenir lui donnera raison, beaucoup semblent aujourd'hui partager son analyse. En témoigne l'un des derniers nés de Facebook, Businesses on Messenger. Révélée lors de la conférence annuelle de l'entreprise de Marck Zuckerberg, cette messagerie devrait permettre de discuter avec les sites de vente en ligne, pour obtenir reçu et suivi de la commande, mais aussi signaler un problème ou au contraire commander rapidement un produit similaire en cas de coup de cœur... En février dernier, L'Atelier évoquait l'entreprise Blucarat, qui propose d'ajouter une dimension réseau social à l'e-commerce. Citons encore Magic, qui a créé le buzz récemment en proposant aux utilisateurs de se faire livrer absolument n'importe quoi sur une simple requête par texto...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas