Oracle accuse SAP de vols massifs de logiciels

Par 26 mars 2007

Oracle a décidé d'attaquer en justice son plus grand rival, l'allemand SAP. Selon l'éditeur américain, SAP aurait téléchargé à la fin du mois de novembre 2006 des milliers de logiciels en procédant à...

Oracle a décidé d'attaquer en justice son plus grand rival, l'allemand SAP. Selon l'éditeur américain, SAP aurait téléchargé à la fin du mois de novembre 2006 des milliers de logiciels en procédant à "des accès systématiques et illégaux" pour se rendre sur le support informatique destiné aux clients d'Oracle.

Oracle a donc déposé une plainte le 22 mars auprès du tribunal de San Francisco, en Californie. Celle-ci vise SAP, mais aussi sa filiale TomorrowNow.
 
SAP aurait récupéré et copié "des milliers de produits développés par Oracle ainsi que d'autres types de matériels protégés par le droit à la propriété intellectuelle pour les transférer sur ses propres serveurs", précise Oracle dans sa plainte.
 
Pour procéder à ces vols, SAP se serait servi des noms d'identifiants et des mots de passe de clients d'Oracle qui auraient expiré. De son côté, Oracle se serait rendu compte de la supercherie en constatant que ses serveurs avaient enregistré un taux d'activité plutôt inhabituel. En menant son enquête, l'éditeur américain a découvert que ces téléchargements illégaux provenaient d'une adresse IP située dans l'Etat du Texas, et qui appartenait à la société TomorrowNow, une filiale de SAP.
 
Mais pourquoi le plus grand concurrent d'Oracle aurait-il procédé à ces vols? Cela aurait permis à l'éditeur allemand "d'offrir à un meilleur prix des services de suivi de clientèle aux utilisateurs des produits Oracle, mais aussi de les convaincre de délaisser Oracle pour se tourner vers les produits de SAP".
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 26/03/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas