Oracle lance une OPA sur PeopleSoft, le marché des logiciels d’entreprise est en ébullition !

Par 10 juin 2003

L’éditeur américain de logiciels d’entreprise Oracle vient d’annoncer ce vendredi 6 juin le lancement d’une offre publique d’achat (OPA) de 5,1 milliards de dollars sur son concurrent PeopleSoft ...

L’éditeur américain de logiciels d’entreprise Oracle vient d’annoncer ce vendredi 6 juin le lancement d’une offre publique d’achat (OPA) de 5,1 milliards de dollars sur son concurrent PeopleSoft. Ce dernier avait racheté lundi 2 juin un autre acteur du marché, J.D. Edwards & Co, pour un montant de 1,6 milliard de dollars. Le rapprochement d’Oracle et de PeopleSoft en ferait le numéro deux du secteur des logiciels d’entreprise, derrière l’allemand SAP. Oracle a cependant fait savoir qu’en cas de réussite de l’opération, il réétudierait la fusion annoncée entre PeopleSoft et J.D. Edwards. Oracle a offert un prix de 16 dollars par action, soit une prime de 6 % sur le cours de clôture de PeopleSoft jeudi soir (15,11 dollars). L’action a cependant bondi à 18,40 dollars à l’ouverture du marché. Oracle assure que la banque d’affaires Crédit Suisse First Boston assurera le financement de l’opération par le biais d’un prêt relais. Le lancement effectif de l’OPA est prévu le lundi 9 juin. PeopleSoft s’étant refusé à tout commentaire. Oracle anticipe, sur la base des résultats préliminaires, un bénéfice par action (aux normes comptables américaines) de 0,14 ou 0,15 dollar au titre du quatrième trimestre. Les analystes prévoient un bénéfice par action allant 0,12 à 0,15 dollar. Le lancement de l’OPA a déclenché un large mouvement de hausse des valeurs du secteur en Europe, au profit des cibles susceptibles d’être elles aussi rachetées. Quant à SAP, premier éditeur mondial de logiciels d’entreprise avec 54 % des parts de marché, il a annoncé qu’il ne comptait pas remettre en cause sa stratégie d’acquisitions privilégiant l’expertise sur les parts de marché ou la clientèle. Tout en reconnaissant que, si l’OPA aboutit, un nouveau groupe représentant 30 % des parts de marché du secteur naîtrait, SAP espère profiter de cette fusion pour prendre des clients aux deux groupes pendant qu’ils se concentrent sur cette action. (Atelier groupe BNP Paribas – 06/06/03)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas