Oracle fait le ménage à la tête de Peoplesoft

Par 03 janvier 2005
Mots-clés : Smart city

Il n'aura fallu qu'une petite semaine à Dave Duffield, le fondateur et président directeur général de Peoplesoft, pour démissionner. Oracle aura finalement eu raison de son concurrent, dont il...

Il n'aura fallu qu'une petite semaine à Dave Duffield, le fondateur et président directeur général de Peoplesoft, pour démissionner. Oracle aura finalement eu raison de son concurrent, dont il détient désormais les trois quarts des actions. Après dix-huit mois d'une lutte acharnée, Oracle a mis la main sur Peoplesoft pour un montant de 10,3 milliards de dollars.
La direction d'Oracle n'aura pas mis beaucoup de temps avant de faire le ménage à la tête de son concurrent. La presse américaine a fait savoir en fin de semaine dernière que Kevin T. Parker avait le premier fait les frais de la restructuration : le co-président et directeur financier de Peoplesoft a été balayé, de même que Philip Wilmington, co-président également.
Ils sont remplacés par Safra Catz et Charles Philips, qui occupaient des fonctions similaires chez Oracle, tandis que le directeur financier d'Oracle Harry You devient aussi directeur financier de Peoplesoft.
Ce n'est pas fini : Oracle a promis que d'ici une dizaine de jours il s'attellerait à une profonde fusion des forces opérationnelles des deux firmes. Après dix-huit mois d'une bataille intense, Oracle semble décidément soucieux de faire vite, très vite...
A ce sujet lire aussi :

Rachat de Peoplesoft par Oracle : les clients sont très pessimistes (20.12.2004)
(Atelier groupe BNP Paribas - 03/01/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas