Oracle veut prendre pied dans le domaine des applications verticales.

Par 28 août 1998
Mots-clés : Smart city

Selon Larry Ellison, son PDG, la dernière mouture de son Internet Application Server, commercialisée en septembre prochain, va modifier la vie des utilisateurs d’informatique et doper l’activité d’O...

Selon Larry Ellison, son PDG, la dernière mouture de son Internet
Application Server, commercialisée en septembre prochain, va modifier la
vie des utilisateurs d’informatique et doper l’activité d’Oracle. Il
s’agit d’un serveur de type universel, supportant un grand nombre
d’applications et autorisant une consultation à l’aide d’un simple
navigateur web.
Larry Ellison a aussi annoncé qu’il allait proposer aux entreprises de
louer ses programmes et de stocker leurs données sur ses propres serveurs
via Internet.

Bien que son chiffre d’affaires de 7,1 milliards de dollars ait progressé
de 25 %, son résultat net s’élève à 813 millions, contre 821 millions pour
l’exercice précédent. Arrivé à maturité, le marché des bases de données
est moins porteur que par le passé. Selon John Radcliff, analyste au
Gartner Group “avec 60 % du marché des bases de données en
environnement Unix, Oracle garde de bons revenus mais ce segment va
connaître une moindre croissance. Quant à l’environnement Windows NT,
Oracle, avec 40 % de part de marché, est talonné par Microsoft“.
L’analyste estime que Microsoft aura dépassé Oracle sur ce segment d’ici à
2001 et que Windows NT aura supplanté Unix.

L’an dernier, le marché des bases de données a crû de 7 %, alors que celui
de l’ERP enregistre une croissance annuelle de près de 35 %. Dans ce
domaine, l’allemand SAP est leader avec plus de 30 % du marché, Oracle ne
dispose quant à lui que de 13 %.
Entendant ravir la place de numéro un à SAP, Larry Ellison a présenté, la
semaine passée, une campagne publicitaire de 25 millions de dollars pour
asseoir sa notoriété dans le domaine des applications.
Selon le cabinet IDC, le marché des serveurs d’applications .devrait
passer de 347 millions de dollars en 1998 à 1,6 milliard en 2002.
(La Tribune - 28/08/1998).

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas