Oracle vs Peoplesoft : Le gouvernement américain ne s’oppose plus au rachat… Peoplesoft débarque son PDG…

Par 04 octobre 2004
Mots-clés : Smart city, Europe

Le gouvernement américain ne s’oppose plus au rachat - Le ministère américain de la Justice rend les armes, dans le dossier Oracle contre Peoplesoft. Le 9 septembre dernier, un juge californien...

Le gouvernement américain ne s'oppose plus au rachat - Le ministère américain de la Justice rend les armes, dans le dossier Oracle contre Peoplesoft. Le 9 septembre dernier, un juge californien autorisait Oracle, contre la décision de l'instance gouvernementale, à poursuivre son OPA hostile sur Peoplesoft (lire notre article du 10.09.2004 ).
Le 27 septembre dernier, le quotidien britannique Financial Times annonçait que l'Europe serait sur le point de donner à son tour son accord au rachat d'Oracle par Peoplesoft (lire notre article du 27.09.2004 ).
Aujourd'hui, nouvelle information qui devrait contenter Oracle : le ministère de la Justice américaine lâche Peoplesoft, en annonçant qu'il renonce à sa première opposition au rachat de Peoplesoft par l'éditeur.
Peoplesoft débarque son PDG – Vendredi dernier, avant l'ouverture de Wall Street, Peoplesoft créait la surprise en annonçant le départ immédiat de son président directeur général Craig Conway. Ce dernier, fervent opposant à l'OPA d'Oracle, a été remplacé par Dave Duffield (notre photo), le fondateur de l'entreprise Peoplesoft et le président de son conseil d'administration – et accessoirement l'ennemi juré de Larry Ellison, le PDG d'Oracle !!
Dave Duffield
Il est pour le moment difficile de déterminer ce qui a pu pousser Peoplesoft à de telles extrémités. Craig Conway avait annoncé que l'affaire l'opposant à Oracle pesait sur les résultats de son groupe, et pourtant le chiffre d'affaires de Peoplesoft devrait dépasser les attentes de Wall Street (entre 680 et 695 millions de dollars, contre 662 millions de dollars selon Reuters Estimates). Pour l'heure, Peoplesoft précise que le départ de Craig Conway ne peut être interprété comme un changement de cap du groupe, au sujet de l'OPA d'Oracle.
(Atelier groupe BNP Paribas - 04/10/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas