Oracle/Siebel : suppression de 2000 postes

Par 13 février 2006
Mots-clés : Smart city

Alors qu'Oracle vient de finaliser le rachat de Siebel pour 5,85 milliards de dollars, l'heure est à la digestion : 2 000 postes, soit 3 % des effectifs mondiaux de la nouvelle entité, sont jugés...

Alors qu'Oracle vient de finaliser le rachat de Siebel pour 5,85 milliards de dollars, l'heure est à la digestion : 2 000 postes, soit 3 % des effectifs mondiaux de la nouvelle entité, sont jugés redondants et devraient disparaître. A l'issue du processus d'acquisition, Oracle devrait compter environ 55 000 employés.
 
Les solutions de Siebel devraient désormais constituer la base de l'offre gestion de la relation client (GRC, ou CRM en anglais) d'Oracle. "Nous garderons les équipes marketing, ventes et développement de Siebel", a précisé la directrice financière d'Oracle, Safra Catz, lors d'une conférence téléphonique, le 9 février dernier.
 
Depuis deux ans, Oracle a consacré environ 19 milliards de dollars aux rachats de sociétés concurrentes pour augmenter ses parts de marché dans le domaine des progiciels à destination des grandes entreprises. En janvier 2005, il s'était offert l'éditeur Peoplesoft pour 10,3 milliards de dollars.
 
Pour son troisième trimestre fiscal, clos fin février, Oracle attend désormais un chiffre d'affaires compris entre 3,45 et 3,50 milliards de dollars (de 17 % à 19 % de croissance sur un an), alors qu'il table pour le quatrième trimestre sur un chiffre d'affaires de l'ordre de 4,39 à 4,55 milliards de dollars (de 13 % à 17 % de croissance).
 

(Atelier groupe BNP Paribas - 13/02/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas