Orange convoitée par France Télécom et en bonne santé opérationnelle

Par 02 septembre 2003 5 commentaires
Mots-clés : Smart city, Europe

Convaincu qu’Orange va être le grand moteur de croissance de France Télécom (FT), le PDG de l’opérateur historique, Thierry Breton, a annoncé hier le lancement d’une Offre Publique d’Echange (OPE) ...

Convaincu qu’Orange va être le grand moteur de croissance de France Télécom (FT), le PDG de l’opérateur historique, Thierry Breton, a annoncé hier le lancement d’une Offre Publique d’Echange (OPE) sur l’opérateur mobile Orange.

Le but ? Récupérer par échange d’actions, à partir du 12 septembre prochain, les 13,72 % du capital d’Orange que FT ne possède pas. En détenant plus de 95 % du capital d’Orange, FT pourra intégrer fiscalement dans ses résultats les performances financières de la filiale mobile. Les moyens ? Echange de 11 actions FT contre 25 actions Orange, ce qui valorise le titre Orange à environ 9,9 euros et le montant de l’OPE à plus de 6 milliards d’euros.

L’OPE annoncée reste soumise à la validation du Conseil des marchés financiers et du visa de la Commission des Opérations en Bourse (COB). D’ores et déjà dopé par l’annonce de France Télécom, le CAC 40 a gagné hier 1,42 %.

Par ailleurs, sur le premier semestre 2003, les résultats d’Orange s’avèrent particulièrement performants avec un résultat d’exploitation de 2,08 milliards d’euros, en progression de 67,5 %, et un chiffre d’affaires de 8,6 milliards, en hausse plus modeste (+6,9 %).

(Atelier groupe BNP Paribas – 02/09/2003)

Haut de page

5 Commentaires

L'Asie du sud-est a des looongueurs d'avance dans le développement de services sur les mobiles.
Avance car il s'agit avant tout du développement de pratiques courantes, de pratiques quotidiennes dans l'usage d'un outil simple à la portée de tous, avance car l'évolution des comportements nécessaire à ce type de développement ne peut être un simple phénomène de mode.
Au rayon pragmatisme, il est étonnant que nos amis américains ne se soient pas emparés de cet objet mais en contre-partie ils nous ont donné le Blackberry.
Quant aux européens, attendons ... Nous observons et expérimentons. Comme les moteurs de recherche ?

Soumis par Patrick (non vérifié) - le 09 mai 2007 à 21h20

Pour répondre à patrick, Blackburry est une marque canadienne du groupe RIM :)

Soumis par Romain (non vérifié) - le 22 mai 2007 à 14h38

Merci pour ces compliments !

P. Nordey

Soumis par admin - le 28 mai 2007 à 10h56

En regardant vos vidéos sur les services mobiles au Japon et en Corée je prends conscience à quel point la "réalité augmentée" dont vous nous rapportez des superbes images (le prototype de "téléphone lunettes" de NTT Docomo) est une des tendances de fond pour l'avenir. Il me semble en effet que les usages des déjà populaires "codes 2D" ou des plus traditionnels liens "wap" nous habituent dès aujourd'hui à utiliser les médias numériques comme un complément "contextuel" susceptible d'apporter une valeur immédiate dans de nombreuses situations de la vie.

Bravo à l'Atelier pour sa vision et à toute l'équipe de l'Atelier Asie en particulier pour la pertinence et qualité de la veille réalisée !

PhT

Soumis par PhT (non vérifié) - le 28 mai 2007 à 10h37

Je découvre le super travail de l'Atelier sur ce sujet. A la reflexion de Patrick sur le pourquoi du comment des Américains, peut être est-il simplement une question d'habitude: ils sont très très 'Internet' (puisque c'est eux qui ont commencé...un peu comme les français qui étaient très très Minitel et donc ont pris du retard sur le Net). Par contre en Asie le téléphone mobile est devenu et deviendra de plus en plus, LE SEUL outil de communication...notamment en Asie du Sud Est (et of course au Japon) où se brancher à l'internet peut parfois être plus compliqué...et où la seule ligne de téléphone est celle du mobile...Nous européens devrons s'activer sérieusement sur la question du mobile pour communiquer avec et en Asie...

Soumis par Caroline (non vérifié) - le 31 août 2007 à 08h25

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas