Orange veut toujours accroître sa position européenne sur l’UMTS

Par 04 avril 2002
Mots-clés : Smart city, Europe

La filiale mobile de France Télécom vient de se porter candidate à l’une quatre licences UMTS proposées aux « meilleurs dossiers » par l’Etat luxembourgeois. Deux opérateurs sont déjà en lice ...

La filiale mobile de France Télécom vient de se porter candidate à l’une quatre licences UMTS proposées aux « meilleurs dossiers » par l’Etat luxembourgeois. Deux opérateurs sont déjà en lice : EPT, l’opérateur historique du Luxembourg, et Tango, la filiale mobile du suédois Télé2. Après la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, l’Autriche, la Suisse, la Suède, l’Italie, le Portugal, Orange pourrait être ainsi présente dans 11 pays européens. Ceci sans oublier l’offre préliminaire en action qu’a déposé Orange en janvier 2002 sur Eurotel, la filiale mobile de Cesky Telecom, l’opérateur historique tchèque. Aucun accord n’a été actuellement trouvé mais Orange précise continuer de suivre la privatisation d’Eurotel, ainsi que les opportunités pour participer financièrement à l’ouverture de son capital. (Atelier BNP Paribas – 4/04/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas