Ordinateur quantique : Rigetti ambitionne de concurrencer Google

Par 11 février 2016
Rigetti Computing a créé une puce à 3 qubits

La start-up Rigetti Computing s’est donnée pour mission de construire l’ordinateur quantique le plus puissant du monde. Une ambition de taille.

L’ordinateur quantique n’est plus un mythe. La société canadienne D-Wave Systems a, en effet, affirmé avoir conçu un calculateur superpuissant en travaillant pour la Nasa et Google. Ce dernier a récemment publié un rapport qui prouverait l’efficacité d’une telle machine. Parmi ses nombreuses applications, celles liées à la santé pourraient révolutionner le secteur. Le D-Wave II serait pour l’instant le seul ordinateur quantique sur le marché et 100 millions de fois plus rapide qu’un ordinateur classique. Mais d’autres entreprises cherchent à fabriquer leur propre modèle. La start-up Rigetti Computing basée à Berkeley en Californie, fait partie de celles qui souhaitent concurrencer le géant de la recherche. Et elle ne s’en cache pas. L’objectif de la jeune pousse apparaît en grand sur sa page d’accueil :  “construire l’ordinateur le plus puissant du monde”.

Pour cela, Rigetti Computing se concentre sur la conception du matériel informatique nécessaire pour alimenter un ordinateur quantique. D’ici à 2017, ses ingénieurs espèrent produire un prototype de puce bien plus complexe que celles sur lesquelles travaillent d’autres chercheurs, destinées à des ordinateurs quantiques entièrement programmables.

Un ordinateur quantique travaille sur des qubits (un 1, un 0 ou une superposition de 1 et 0) quand un ordinateur traditionnel traite des informations en bits. La start-up teste actuellement une puce à 3 qubits faite sur un circuit en aluminium et a pour projet d’en produire une de 40 qubits l’an prochain grâce à un logiciel spécialisé. Des prototypes de plus de 100 qubits pourraient améliorer les capacités des ordinateurs classiques concernant le machine learning notamment.

A terme, Rigetti ambitionne de mettre en place une sorte de cloud quantique que les clients paieraient pour utiliser afin de résoudre plus rapidement des problèmes. Afin d’y parvenir, la start-up a déjà levé plus de 5 millions de dollars et emploie désormais une quinzaine de personnes. Une goutte d’eau comparé aux 100 salariés de D-Wave et à ses 120 millions de dollars de financement, provenant notamment de la CIA et du fondateur d’Amazon Jeff Bezos.

Une vidéo pour mieux comprendre l’ordinateur quantique. Source : Rigetti Computing

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas