Les outils numériques resocialisent les personnes dépendantes

Par 22 juin 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

Jeux cognitifs ou logiciels de rédaction ont un effet bénéfique sur les individus très âgés : ils améliorent la sociabilité et l'autonomie. Mais cette utilisation reste encore confidentielle. La faute à des systèmes encore peu adaptés.

Les seniors actifs ne sont pas les seuls à utiliser Internet et les technologies de l'information : les personnes âgées dépendantes commencent elles aussi à s'y intéresser. Voilà ce que note l'université de Lyon dans un rapport dédié à l'usage des TIC par les populations vivant en institutions. Ce qui est intéressant, c'est que cette sensibilisation a plusieurs effets positifs, tant sur le plan psychologique que physique et social. Selon les responsables de l'étude, l’accès au savoir numérique valorise les personnes très âgées. Ce, en accroissant leur sociabilité et en leur ouvrant une fenêtre sur le monde extérieur. Pour parvenir à ces conclusions, les universitaires se sont servis du logiciel Activital, destiné aux personnes âgées en institut.
Un modèle adapté
Celui-ci propose des jeux cognitifs, une messagerie adaptée et un outil de rédaction d’un journal de résidence. Résultat : l'utilisation de ces outils permet aux personnes âgées d'avoir la sensation d'agir sur leur environnement, de mieux communiquer mais aussi d'être stimulées intellectuellement. Selon les responsables du projet, il a également été possible d'observer un impact sur le moral des utilisateurs. Autant de facteurs qui améliorent l'autonomie de la personne. Reste que cette utilisation des outils numériques est encore loin d'être généralisée. Un nombre important de personnes âgées ne maîtrise pas l'outil et ressent de l'appréhension à l'idée de s'en servir.
Un problème de structure pas de capacité
Mais selon les chercheurs lyonnais, cette fracture sociale et numérique est moins liée à un problème de capacité que de moyens. Ainsi ils proposent de créer des lieux d’accueil, de sensibilisation, de discussion et de formation dédié au quatrième âge. Des solutions existent déjà ou sont en cours de développement pour permettre aux individus âgés de profiter de solutions technologiques adaptées à leur connaissance de l'outil et à d'éventuels handicaps physiques. Jive travaille ainsi sur une interface de communication qui propose d'entrer en contact avec ses proches sans manipulation : il suffit de passer à proximité de l'écran un badge RFID à l'effigie de la personne que l'on souhaite contacter.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas