Outre-Atlantique, l'encaissement de chèques à distance est réclamé

Par 15 février 2010 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Afrique

Pour un nombre croissant d'Américains, les services d'encaissement via un mobile simplifieront les démarches de dépôt. Une attente à ne pas négliger pour les banques.

Encaisser un chèque à distance en utilisant son mobile est un service que les clients des banques américaines aimeraient voir se généraliser. C’est le constat que dresse le cabinet d’analyses Mercatus. Selon un récent rapport, les services de RDC (pour Remote Deposit Capture) sur mobile suscitent un réel attrait chez les clients des établissements bancaires outre-Atlantique. Près de deux tiers des personnes interrogées se disent intéressés par cette technologie, et disposés à l’adopter si leur banque décide de la mettre en place. "Les clients accordent une place essentielle à l’aspect pratique des services que leurs banques leur proposent",explique Bob Hedges, consultant chargé de l’étude. Pour les institutions financières, cet engouement n'est pas à négliger.
|t|Réduire le coût des opérations en agence
Ce pour rester concurrentielles et attirer des clients potentiels. "Ces applications permettent non seulement d’attirer de nouveaux clients, mais réduisent en sus le coût des opérations en agence",insiste t-il. Elles permettront d’augmenter la satisfaction des clients, tout en faisant disparaître, si l’on s’en tient aux chiffres du rapport, près d’un milliard et demi de transactions en agence d’ici à 2014. En parallèle, les services d’encaissement des chèques via le téléphone portable pourraient augmenter la part de nouveaux clients de 60 %, selon l’étude. Reste que pour le moment, les banques hésitent encore à proposer de tels services.
Des établissements lents à valoriser les services de RDC
"Malgré les potentialités, seuls quelques établissements bancaires ont mis en place des applications de RDC dédiées aux mobiles",indique l’analyste. Enfin, un point reste à régler : la sécurité. Celle-ci demeure le premier facteur limitant pour les clients dubitatifs. Une chose est sûre, l’infrastructure est en place. C’est ce qu’indiquait une étude de Celent, selon laquelle plus des trois quarts des institutions financières américaines sont équipées d’appareils de vérification des chèques numérisés. Pour rappel, les services d'encaissement de chèques à distance proposent de prendre en photo son chèque avec son portable et de l’envoyer à sa banque  par MMS.

Haut de page

1 Commentaire

Pour en savoir plus sur un des services US

http://bit.ly/9PZIzk

Soumis par denis (non vérifié) - le 15 février 2010 à 22h15

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas