Oyster propose la location de livres numériques sur abonnement

Par 04 octobre 2013
Liseuse et livres

Une application mobile simplifie la manière d'acheter et de consommer des livres en ligne.

Alors que le marché des e-books représente aux Etats-Unis plus de 3 milliards de dollars, soit une hausse de plus de 44% en un an, une startup américaine cherche à révolutionner le business modèle et la tarification des livres en ligne. S'il existe déjà plusieurs plateformes proposant des e-books, trustées en majorité par des géants du web (Apple Store, Amazon), le mode de tarification en vente ferme ou location est le même: une tarification fixe et unitaire, à la rare exception d'Amazon et son Kindle FreeTime Unlimited destiné uniquement aux enfants. Oyster s'est inspiré des modèles de tarification forfaitaire déjà pratiqués par Netflix ou Spotify pour proposer la location de livres en ligne fonctionnant comme une bibliothèque numérique. Cependant à long terme, pour assurer des partenariats durables avec les grands éditeurs, ce mode de tarification est appelé à se raffiner.

Un accès illimité inspiré par Netflix

Oyster se présente comme une application mobile au contenu soigné et disponible uniquement sur iPhone. La plateforme s’est associée à une poignée d’éditeurs comme HarperCollins, Houghton Mifflin, Harcourt, Workman ou encore le géant de service d’auto-publication Smashwords pour proposer plus de 100.000 titres en location. A la manière de Netlfix, Oyster propose un accès illimité à ces titres contre un forfait mensuel de 10 dollars. La navigation est simplifié en permettant de naviguer par genres, titres, sujets et capitalise sur des foncitonnalités sociales afin de personnaliser les recommandations.

L'enjeu décisif du mode de tarification

Cependant la viabilité de ce modèle économique reste à prouver, en effet de nombreux éditeurs ont refusé tout accord de ce genre par crainte de dévaloriser davantage la valeur accordée aux livres par les consommateurs. Dans un tel contexte il est difficile de proposer un tarif attrayant pour les lecteurs et suffisant pour rémunérer correctement les professionells de l’édition. eRatah, un concurrent direct d’Oyster proposant une tarification progressive allant jusqu’à 30 dollars mensuels pour 4 lectures estime qu’un usage illimité n’est pas justifié. En effet quand 75% des livres proposés par eReatah coûtent en moyenne 8$ en magasin physique, il est difficile de négocier avec des éditeurs une tarification proposant un usage illimité. Comme le rappelle Evan Schnittman, responsable marketing et ventes du groupe Hachette "Ce type de business model rend plus difficile la rémunération des auteurs." Du côté des lecteurs il existe également une courbe de surplus à maximiser, en effet un utilisateur moyen devra consulter au moins un livre par mois pour rentabiliser son abonnement, or une enquête récente du Pew Institute révèle que seulement 27% des américains lisent l'équivalent d'un livre ou plus par mois. Débourser 120 dollars par mois pourrait donc s'avérer être un investissement trop élevé pour une grande majorité des américains.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas