Packard Bell passe sous le contrôle du groupe japonais NEC.

Par 02 août 1998
Mots-clés : Smart city

En investissant 225 millions de dollars (1,34 milliard de F) supplémentaires dans Packard Bell NEC, soit un investissement cumulé de 1,3 milliard de dollars, NEC porte sa participation de 49 % à 52,...

En investissant 225 millions de dollars (1,34 milliard de F)
supplémentaires dans Packard Bell NEC, soit un investissement cumulé de
1,3 milliard de dollars, NEC porte sa participation de 49 % à 52,81 % et
prend le contrôle du cinquième constructeur mondial de micro-ordinateurs.
Selon Seijiro Yokoyama, son vice-président, si NEC veut “rester un acteur
mondial” sur le marché des PC “il ne peut se contenter du marché
japonais” et doit être présent sur le marché américain.
De son côté, autre actionnaire historique de Packard Bell NEC, Bull
investit 25 millions de dollars, tout en abaissant sa participation de
12,62 % à 11,68 %.
Depuis quelque temps, Packard Bell, spécialise des micro-ordinateurs
d’entrée de gamme, perd du terrain sur le plan commercial. Sa part du
marché mondial est passée au deuxième trimestre de 5,2 % à 4 %, selon
Dataquest. Désormais, ses pertes cumulées atteignent 1,5 milliard de
dollars.
(Le Figaro 01-02/08 Les Echos La Tribune L’Agefi 03/08/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas