Paiement mobile : les biens digitaux ont de beaux jours devant eux

Par 07 août 2008

Le marché des contenus téléchargeables achetés depuis un mobile ne cesse de croître. D'ici cinq ans, un utilisateur de portable sur deux aura eu recours à ce type de services au moins une fois dans sa vie.

Le succès des biens digitaux ne se dément pas. Musique (qu'il s'agisse de sonneries ou de titres complets), tickets, télévision mobile, contenu généré par des utilisateurs, informations ou jeux : le marché des contenus téléchargeables payés via mobile devrait connaître une forte croissance dans les cinq ans à venir. Selon une nouvelle étude réalisée par Juniper Research et intitulée "Mobile Payment Markets : Digital & Physical Goods 2008-2013", plus de deux milliards d'utilisateurs de téléphones portables auront acheté des biens digitaux à l'aide leur portable d'ici 2013. Ce qui signifie qu'à cette date, près de la moitié de tous les utilisateurs de téléphones portables s'en seront servis au moins une fois dans leur vie pour acheter des biens digitaux.
L'Europe et l'extrême Orient en tête
Les deux régions leaders que sont l'Europe d'une part, l'extrême Orient et la Chine d'autre part représenteront à elles seules près de la moitié du marché total des paiements mobiles de biens digitaux. Comme l'explique Howard Wilcox, l'auteur de l'étude, "de nombreux services et biens digitaux sont en train de devenir des must-have - en particulier chez les moins de trente-cinq ans. Des appareils comme le iPhone, même en version 3G, contribuent indéniablement à la popularisation et donc à l'utilisation de services mobiles."Il rappelle que les utilisateurs qui ont aujourd'hui entre quinze en vingt ans téléchargent de plus en plus de contenu sur leurs mobiles et devraient donc stimuler le marché dans les prochaines années.
Une opportunité pour les opérateurs
L'étude de Juniper Research montre par ailleurs que les opportunités offertes par l'expansion de ce marché ne devraient pas seulement bénéficier aux vendeurs de services ainsi qu'aux fournisseurs de systèmes de paiement mobile. Les opérateurs mobiles pourraient également saisir cette opportunité en augmentant leurs chiffres d'affaires mensuels moyens réalisés par client à mesure que la fréquence des transactions devrait s'accélérer. "Bien que la valeur moyenne de ces transactions reste entre trois et cinq dollars, le nombre d'utilisateurs de mobiles à acheter de la musique, des jeux etc. sera si important que la valeur totale des transactions devrait croître de façon significative".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas