Le paiement mobile sur la voie de la sécurité et de la simplicité

Par 21 juin 2010
Mots-clés : Smart city, Europe

La simplification et la facilité des nouvelles interfaces mobiles incitent de plus en plus de gens à faire leurs achats par mobile. Pour lever les dernières barrières, les marques doivent adapter leurs offres aux supports.

Le nombre d'achats effectués depuis un téléphone portable devrait doubler par rapport à aujourd'hui, et atteindre 200 milliards de dollars d'ici 2012, selon une étude réalisée par Juniper Research. Les principaux achats se décomposent en deux type de biens : virtuels - billets, musiques - et physiques - cadeaux, livres, produits alimentaires... A noter, ce sont les consommateurs des pays développés comme l'Amérique du Nord et l'Europe occidentale qui achètent le plus fréquemment ces derniers. Principale raison de cette hausse des paiements par mobiles : l'amélioration des outils de sécurité, la simplicité des applications de paiement, et la multiplicité des applications e-commerces. "L'expérience d'achat sur mobile a été renforcée par l'amélioration des processus de transaction de m-commerce grâce notamment à la rapidité accrue des réseaux mobiles", explique Howard Wilcox auteur du rapport.
Une offre appropriée au contexte dans lequel se situe l'utilisateur
"Des appareils plus puissants, des interfaces mobiles plus agréables, plus simples et plus intuitives offrent un parcours utilisateur simplifié et ergonomique", explique à L'Atelier Jean-Philippe Briguet, Directeur Marketing chez Apocope. "L'utilisateur retrouve une offre appropriée aux contexte dans lequel il se trouve, donc simplifiée". Toutefois, le coût des transactions est parfois un peu flou, ce qui peut dans certains cas dissuader l'acheteur, comme le souligne l'étude. Même s'il reste aujourd'hui relativement peu de freins à l'usage de l'achat mobile, nuance Jean-Philippe Briguet. Du fait que "les gens qui achètent sur mobile sont des gens qui achètent déjà sur l'Internet fixe".
Optimiser encore les offres et les réseaux
"Pour supprimer les dernières barrières qui découragent encore certains utilisateurs, c'est du côté de l'optimisation des offres et des réseaux qu'il faut se tourner", poursuit-il. D'une part, les entreprises doivent "penser leurs offres de manière différente selon qu'elles sont proposées sur mobile ou sur ordinateur", explique le consultant. "La mobilité du téléphone permettant de gérer l'offre en fonction de la temporalité et de la localisation de l'utilisateur". Et d'autre part, accentuer les équipements fonctionnels et les réseaux permettant un flux d'informations important. Les auteurs de l'étude appellent également les marques à augmenter leurs revenus en mettant en place des campagnes marketing très ciblées, tirant ainsi profit du potentiel des applications de paiement mobile.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas