Le paiement par mobile devient presque une réalité en France

Par 12 novembre 2007 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Europe

L'achat avec téléphone portable fait l'objet d'un test à grande échelle depuis début novembre. Nommé Pegasus, ce projet regroupe des grandes banques hexagonales, des opérateurs télécoms, les réseaux de carte de paiement et des commerçants.

C'est l'heure des grandes manoeuvres pour le futur lancement en France du paiement sans contact via téléphone mobile. Ce ne sont pas moins de six grandes banques nationales (BNP Paribas, Crédit Agricole-LCL, Crédit Mutuel-CIC, Groupe Caisse d'Epargne, La Banque Postale, Société Générale), quatre opérateurs de téléphonie (Bouygues Telecom, NRJ Mobile, Orange, SFR) et les fournisseurs de solutions de paiement Visa Europe et Mastercard qui se rapprochent aujourd'hui autour de ce mode de paiement novateur. Leur objectif : définir une norme commune de paiement sans contact passant notamment par la carte SIM d'un mobile. Un rapprochement concrétisé par le projet Pegasus, première grande expérimentation de ces systèmes menée dans l'hexagone et qui concernera les villes de Caen et de Strasbourg.

Une expérimentation inédite en France

Près d'un millier de consommateurs et deux cents commerçants de ces deux capitales régionales contribueront à cette phase de test. Très différent du porte-monnaie électronique Moneo, réserve d'argent à recharger, le système Pegasus débite l'achat sur le compte bancaire. L'avantage pour le consommateur réside ici dans la convergence de plusieurs outils - téléphone, moyen de paiement, éventuellement carte de transport - dans un unique appareil qu'est le mobile. La praticité du système, simple et rapide d'utilisation, est également mise en avant par les initiateurs du projet.

Une solution pour tous les montants de transaction

Les transactions de micropaiement s'effectuent en une fraction de seconde via ce système. La saisie d'un code secret n'est nécessaire que pour les achats d'un montant supérieur à 20 euros. Pour les commerçants, il s'agira de fluidifier les opérations de caisse, notamment sur les petits montants, que la gestion de l'argent liquide rend coûteux. Pegasus intègre en outre la norme EMV, le standard international de sécurité des cartes de paiement fondé par les opérateurs de paiement Europay, MasterCard et Visa. Selon un récent rapport de Juniper Research, le marché du paiement mobile devrait représenter plus de 11 milliards de dollars d'ici 2011.

L’Atelier groupe BNP Paribas

Haut de page

1 Commentaire

A l'avant garde du progrès malgré mon vieil àge 83 ans, je suis prêt à inaugurer ce nouveau système de réglement. J'attends avec impatience la diffusion de ce moyen de paiement.
Au Japon, ce périphérique fonctionne depuis plus de 10 années.

Soumis par Lansard (non vérifié) - le 03 décembre 2008 à 12h40

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas