Le paiement par mobile doit s'unifier

Par 11 janvier 2008
Mots-clés : Smart city, Europe

Payer depuis son téléphone portable plaît aux Américains. Cependant, les utilisateurs préfèreraient un compte mutualisé et interopérable plutôt que de disposer de plusieurs comptes.

La majorité des propriétaires américains de mobile* effectuant des paiements via un téléphone portable aimerait ne disposer que d'un unique compte pour réaliser leurs achats, annonce ABI Research. Un grand nombre des travaux réalisés jusqu'à présent pour développer une plate-forme de paiement via la technologie NFC (Near Field Communication) se focalisaient principalement autour de la possibilité de payer via plusieurs cartes et comptes. La solution ne semble donc pas de ce côté, mais plutôt vers celui d'un compte unique et interopérable entre les différentes institutions financières.

Garder des consommateurs volatiles
"Le souhait de disposer d'un compte unique et séparé sur les combinés NFC donne une indication très importante aux fournisseurs de cartes de crédit et de débit : répondre à cette demande pourrait se révéler très important pour garder des consommateurs qui migrent progressivement vers le paiement par mobile", explique Jonathan Collins, analyste chez ABI. "Cela montre également aux nouveaux fournisseurs de paiement par mobile l'importance de se lancer dans la course à l'heure où les consommateurs se tournent vers les paiements par NFC", ajoute-t-il.

Vers une solution unique et interopérable en Europe
En France, les consommateurs américains seraient heureux. Un consortium composé de six banques parmi lesquelles le Crédit Agricole-LCL et BNP Paribas -dont L'Atelier est une filiale, collaborent depuis plusieurs mois avec quatre opérateurs mobile (Bouygues, Orange, SFR et NRJ Mobile) et les deux principales firmes de cartes de crédit Visa Europe et MasterCard Worldwide pour proposer une solution de paiement basée sur la NFC. Avec un mot d'ordre : l'interopérabilité. Changer de banque n'induira pas un changement de mobile, et changer d'opérateur ne demandera pas un changement d'établissement financier. Une première opération test baptisée "Payez mobile" a été lancée en novembre 2007 à Caen et Strasbourg. Elle vise à étudier l'impact du m-paiement sur les consommateurs mais également la viabilité de cette solution multi-opérateurs et partenaires financiers.
*Etude effectuée sur plus de mille participants âgés de 14 à 59 ans.

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas