Panasonic veut faire de Denver une smart city

Par 16 février 2016
Denver s'associe avec Panasonic pour mettre en place sa smart city

Panasonic signe avec Denver un partenariat pour développer des infrastructures propres à une ville intelligente.

Lors du CES 2016, la branche américaine du géant de l’électronique japonais Panasonic a annoncé s’associer à Denver pour faire de la capitale du Colorado une smart city. L’idée ? Transformer la région de l’aéroport de Denver, en un hub technologique à valeur de modèle pour ce qui est de la gestion de la consommation d’énergie et de l’eau ainsi que de l’optimisation des transports et de la sécurité.

Dans le cadre du projet CityNow, Panasonic fournira ainsi les infrastructures technologiques nécessaires : à titre d’exemples, les capacités de collecte et de stockage de l’énergie solaire, un système d’éclairage public intelligent ainsi que l’analyse de données en temps réel du trafic routier.

Conférence de presse de Joseph Taylor, Chairman et CEO de Panasonic Corporation of North America au CES 2016 (annonce du partenariat à la 6e minute)

La vision de la smart city selon Panasonic est donc une ville qui favorise une mobilité intelligente mais pas que, elle est aussi au service de la smart home tout comme de la santé digitale puisque dans les zones résidentielles aux abords de l’aéroport, les habitants pourront jouir d’outils de télémédecine et d’identification biométrique. « L’information collectée en temps réel permettra de renforcer les services publics de Denver tout en créant plus d’équité, de liberté et de possibilités pour les membres de notre communauté de faire des choix, le tout pour mener des vies meilleures, plus simplement », a expliqué le maire de Denver, Michael B. Hancock, dans le communiqué de presse. 

Panasonic avait déjà annoncé en 2014 la collaboration avec l’aéroport de Denver sur le solaire. Cette extension du partenariat à la municipalité met en lumière le choix stratégique de la firme, d’une part de faire un pas dans le domaine de la smart city - preuve que les environnements convergent! - et d’autre part de se tourner vers le secteur public et le B2B d’une manière générale, plutôt que de cibler directement le consommateur final. Tout se passe comme si la frontière B2C / B2B s’étiolait doucement. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas