Ils sont parmi nous, ils sont 2,5% : ce sont les multi-tâches

Par 29 mars 2010 1 commentaire
Mots-clés : Amérique du Nord

La conduite nécessite une attention de tous les instants. Oui, j'aurais pu tout aussi bien commencer par un "un tiens vaut mieux que deux tu l'auras", mais la phrase aurait été un peu moins pertinente avec le sujet qui suit : l'attention de tous les instants nécessaire à la conduite. Il est assez classique chez l'homme de croire qu'en son véhicule il devient surhomme. D'où des comportements qui vont de la discussion animée en mobilité en passant par la lecture de carte en passant par la téléphonie.

Alors il y a évidemment plusieurs cas de téléphonie. Celle avec casque sans-fil et l'autre, qui demande la mobilisation de son épaule, bras, avant-bras, poignet, main et doigts. C'est celle-là qui est la plus dangereuse même si la première n'est pas anodine. Las, impossible à faire comprendre aux mobilis in mobile. Pourtant le National Safety Council ne perd pas espoir et publie un livre blanc sur le sujet, qui compile pas moins de 30 rapports scientifiques sur le sujet.

Et que disent-ils : "qu' user d'un téléphone cellulaire, main libre ou main occupée, demande autre cerveau d'être multi-tâches, un processus qui n'est pas sûr si l'on conduit". Alors là, je me dis, "ha ha !", ils ne peuvent plus rien dire nos rois de la route, nos supermans du bitume, nos légumans motorisés. Sauf que si, il y a de quoi rouvrir leur sifflet. Merci l'université de l'Utah, et son rapport baptisé "Supertaskers: Profiles in Extraordinary Multi-tasking Ability".

Oui, il existe des hommes et des femmes qui sont vraiment multi-tâches. Pas beaucoup, hein : ils représentent moins de 3% d'entre nous. Pour arriver à ce résultat, les scientifique ont testé 200 étudiants (90 hommes et 110 femmes) entre 18 et 43 ans, avec une vision correcte et un permis de conduire valide. Leur mission, conduire, et faire un OSPAN. Un OSPAN demandant - à l'origine - de mémoriser des items et de les prononcer par la suite dans leur ordre d'audition tout en effectuant des problèmes mathématiques.

J'entends déjà les plaintes auprès des gendarmes radarophiles : "mais si, vous savez, je fais partie des 2,5%, la preuve, je vous fais un OSPAN quand vous voulez!"

Haut de page

1 Commentaire

[...] Ils sont parmi nous, ils sont 2,5% : ce sont les multi-tâches | Les parenthèses de L'Atelier parentheses.atelier.fr/social/article/ils-sont-parmi-nous-ils-sont-25-ce-sont-les-multi-taches – view page – cached La conduite nécessite une attention de tous les instants. Oui, j'aurais pu tout aussi bien commencer par un un tiens vaut mieux que deux tu l'auras, mais Filter tweets [...]

Soumis par Twitter Trackbacks for Ils sont parmi nous, ils sont 2,5% : (non vérifié) - le 30 mars 2010 à 03h41

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas