Les patchs médicaux permettent aussi d’anticiper les crises et de donner l’alerte

Par 18 mars 2014 1 commentaire
Dialog

Les personnes épileptiques auront la possibilité de mieux contrôler leur santé à l’aide d’un capteur applicable sur la peau qui interagit avec le patient, son médecin et ses proches.

L’épilepsie constitue une des maladies les plus imprévisibles et incomprises et provoque environ 50 000 décès par an aux États-Unis. L’entreprise Artefact basée à Seattle a donc imaginé un concept, appelé Dialog, qui "permettrait aux personnes atteintes d’épilepsie d’avoir une meilleure compréhension de leur condition et de prendre de meilleures décisions concernant leurs soins". Cette idée se matérialise par un patch équipé de capteurs qui peut se coller directement sur la peau ou s’attacher à un bracelet qui collecte des informations pertinentes sur le patient et son environnement afin de définir les moments les plus à risque.

Un capteur intelligent et discret

Comme d’autres patch médicaux, Dialog envoie des informations biométriques telles que le suivi par EEG (électroencéphalogramme) directement sur le Smartphone du patient via une application dédiée, lui évitant d’avoir à noter quotidiennement les symptômes et activités survenus. L’application procure donc un suivi pendant toutes les phases (avant la crise, pendant et lors du rétablissement) de l’épilepsie, mais son intérêt principal réside dans la prévention. En effet, l’utilisation intuitive du patch permet d’interagir avec l’appareil à l’aide de gestes simples comme une pression avec la paume de la main qui permet d’appeler directement les urgences ou bien un toucher léger sur le patch pour indiquer son humeur. Les proches pourront quant à eux être prévenus, via le partage de l’application, de la localisation du patient si une attaque se produit ou même l’anticiper grâce aux informations partagées, notamment sur les changements de seuil.

La santé connectée en berne

Le mouvement des objets connectés répond au besoin du Quantified Self et s’inscrit dans une dynamique de croissance. En effet, au second semestre 2013 les investissements au profit des objets connectés ainsi qu’au profit de la santé étaient très marquants. Ce concept ciblant les personnes atteintes d’épilepsie pourrait donc avoir de beaux jours devant lui. Actuellement en phase de recherche et de tests, les composants et matériaux de cette technologie n’existent pas encore.

Haut de page

1 Commentaire

Salut jul,

Biz de Roumanie avec plein de courage pour toi. Je sais que tu en baves grave mais je suis sur que cela va changer. Tiens le coup. On est fier de toi.

Jf

Pas : pour herminée, la science en progrès.

Soumis par Jf theard (non vérifié) - le 20 mars 2014 à 08h58

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas