Les patients ont enfin la technologie pour diffuser leurs images médicales

Par 04 février 2009
Mots-clés : Smart city

Heart IT lance un site permettant aux malades d'accéder à leurs images médicales et de les partager, grâce à un navigateur web standard. Le tout gratuitement.

Jusqu'à maintenant, voir des images médicales au format industriel standard (DICOM, Digital Imaging and Communications in Medicine) nécessitait le recours à des stations de travail dédiées et coûteuses. Ces stations devaient elles-mêmes interroger, à tout de rôle, un système d'archivage d'images généralisé. La plate-forme Internet développée par le Heart Imaging Technologies propose aujourd'hui aux patients d'accéder à ces mêmes images, à partir de leur ordinateur personnel. Le système de sécurité de la plate-forme se fonde sur les mêmes technologies que celles qui sont utilisées par les banques en ligne.
Une base de données sécurisée
Les utilisateurs sont libres de choisir d'autoriser ou non les autres internautes à visionner leurs images personnelles sur le navigateur Web. Le système peut se limiter à une fonction de lecture et d'enregistrement d'images médicales en format affichable par un ordinateur personnel. Ou, au contraire, à mutualiser des images, et ainsi créer une base d'images médicales accessible à tous. Pour plus de précautions, les informations relatives au nom du patient et à la date de l'enregistrement de l'image sont automatiquement supprimées du titre du dossier, durant le téléchargement. Autant de technologies qui vont leur permettre de gérer les images de leur propre corps, et de reprendre le contrôle de leurs enregistrements médicaux électroniques.
Le Web 2.0 pour reprendre le contrôle de ses données
"Beaucoup de patients ne réalisent pas qu’ils ont un droit légal à demander une copie de leurs images médicales, déplore Paul Cardullo, directeur du développement du logiciel. A l'instar de Page Watkins, qui a reçu de son médecin une copie de son échographie sur CD. "Quand j’essayais d’ouvrir les dossiers DICOM chez moi, ils ne s’ouvraient avec aucun des  logiciels de mon ordinateur, explique-t-elle. Désormais, il lui suffit de télécharger ces images sur la plate-forme. Ensuite, elle aura le choix de les enregistrer sous un format lisible par tout ordinateur, ou de les partager en envoyant le lien pointant vers ces images à son entourage. Actuellement, le système Heart IT propose l'accès à plus de 200 millions d'images médicales.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas