Le pay-per-call, nouvel eldorado de la publicité en ligne ?

Par 05 septembre 2005
Mots-clés : Future of Retail

Au lieu de mettre des liens hypertextes sur les publicités en ligne, pourquoi ne pas mettre un numéro de téléphone qui permettrait à l'internaute d'entrer directement en contact avec les sociétés...

Au lieu de mettre des liens hypertextes sur les publicités en ligne, pourquoi ne pas mettre un numéro de téléphone qui permettrait à l'internaute d'entrer directement en contact avec les sociétés dont les services l'intéressent ?

Jusqu'à maintenant, il n'était guère possible pour une petite entreprise ne disposant pas d'un site vitrine d'assurer sa promotion sur Internet. Mais avec cette nouvelle forme de contact publicitaire s'ouvrent pour elles de nouvelles perspectives.

Avec le système du pay-per-click, l'annonceur rémunère le site qui héberge sa publicité en fonction du nombre de clics reçus par cette dernière. Le pay-per-call fonctionne de la même manière : l'annonceur rémunère le prestataire en fonction du nombre de coups de téléphone reçus.

Le retour sur investissement bien plus élevé avec le second système. Le pay-per-call coûte plus cher à l'annonceur, mais ses chances que la relation avec le client débouche sur une transaction sont bien plus importantes. Le système permet en outre de minimiser les pertes engendrées par la fraude au clic (pour augmenter leurs revenus, certains, peu scrupuleux, simulent un grand nombre de clics sur les publicités qu'ils hébergent pour augmenter leurs revenus).

Avec l'avènement de la Voix sur IP (téléphonie par Internet), on pourrait même imaginer qu'un clic sur une publicité déclenche automatiquement un appel vers la société concernée !

Bien que le pay-per-call soit promis à un bel avenir – le Kelsey Group, spécialiste des études de marché, table sur un chiffre de 4 milliards de dollars d'ici 2009 – il ne devrait pas pour autant supplanter complètement le "traditionnel" lien hypertexte. Les sociétés qui travaillent au niveau local pourraient y recourir massivement, mais pour les autres, ce moyen de promotion ne parait pas particulièrement adapté.

(Atelier groupe BNP Paribas - 05/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas