Pays-Bas : un écosystème start-up porté par l’histoire

Par 08 juillet 2015
Amsterdam

Forts de ses siècles de domination économique européenne, les Pays-Bas jouissent aujourd'hui d'une culture entrepreneuriale bien ancrée. Une scène start-up dynamique couplée à des opportunités de financement importantes. La recette d'un écosystème de l'innovation plus que solide.

En matière d'innovation, les Pays-Bas constituent sans nul doute un des piliers de la vieille Europe. L'histoire a probablement porté les anciennes « Provinces Unies » vers les sommets qu'elles occupent aujourd'hui. Au XVIIe siècle, les Pays-Bas vivent leur « Siècle d'or ». À l'époque déjà, les Pays Bas se caractérisent par une ouverture à l'international forte, à l'image de leur relation avec le Japon, pourtant fermé au reste du monde. Les célèbres canaux d'Amsterdam ont été conçus pour permettre un approvisionnement efficace des espaces à l'intérieur des terres, tout en facilitant la circulation des marchandises vers l'extérieur de la ville.

 

 

Une ouverture qui perdure aujourd’hui dans l’écosystème de l’innovation. Amsterdam, autrefois lieu de résidence des grands commerçants néerlandais, aujourd'hui terre d'accueil d'entrepreneurs du monde entier, et la maîtrise de la langue anglaise par la grande majorité de la population, y sont aussi sûrement pour quelque chose. « Amsterdam jouit d'une scène start-up internationale et l'exportation de ces jeunes pousses y est aussi très facilitée », commente Karin van Soest, responsable de l'accélérateur Smart Energy de Rockstart. On y retrouve également aujourd'hui une culture entrepreneuriale ancrée dans ce « Siècle d'or ». « Nous avons un sens du business hérité du XVIe siècle, couplé à une acceptation de la différence et du changement. Les Néerlandais ne sont généralement pas les derniers à tester de nouvelles technologies ! », poursuit Karin van Soest. Ce qui les rend particulièrement compétitifs et attractifs sur le marché de l'innovation.

 2 programmes d'accélération

Les statistiques des 2 programmes d'accélération Rockstart : Web & Mobile et Smart Energy (Digital Health à venir)

Une économie digitale

Certes, il s'agit d'un petit État par sa population – un peu moins de 17 millions d'habitants  – et par sa taille – sa surface est plus de 15 fois inférieure à celle de la France. Pourtant, il présente aujourd'hui tous les signaux d'une grande économie digitale. Selon les chiffres de la Commission européenne, 98 % des ménages néerlandais disposent d'une couverture haut débit tandis que la moyenne européenne stagne à 62 %. En ce qui concerne la main d’œuvre, 3,9 % des actifs aux Pays-Bas sont des experts des TIC contre 2,9 % en moyenne en Europe. De même, 75 % de la population dispose de connaissances basiques dans le domaine digital (59 % en Europe). Le gouvernement se fait d'ailleurs l'écho de cette culture numérique en favorisant les services publics en ligne. 61 % des utilisateurs internet néerlandais sont adeptes de ces services digitaux (33 % en Europe) qui sont largement impulsés par le gouvernement : 69 % des formulaires administratifs sont disponibles en ligne (contre 27 % en France, 45 % en Europe en moyenne).   

Statistiques de l'Union européenne sur la connectivité aux Pays-Bas                         
Les Pays-Bas jouissent d'un couverture haut débit très importante. 98 % des ménages (97 %  des zones rurales) disposent d'une  couverture haut débit. Source : Commission Européenne
 

Des start-up dynamiques soutenues par de réelles opportunités de financement

Côté investissement, StartupJuncture, un média spécialisé dans l'actualité des start-up néerlandaises, a dénombré 75 levées de fonds réalisées en 2014 pour un total de 560 millions de dollars. 8 deals ont d'ailleurs dépassé les 10 millions d'euros. La start-up Adyen, qui œuvre dans le champ du paiement tout support pour les détaillants, a par exemple levé 200 millions d'euros. Selon NVP (Nederlandse Vereniging van Participatiemaatschappijen), l'association néerlandaise du private equity et des venture capitals, 1,6 milliard d'euros aurait été investis par des venture capitals dans des jeunes pousses en 2014, 1 425 entreprises seraient concernées. Aussi, comme le souligne Gui Bulaty, fondateur de Carnomise, start-up proposant un nouveau de modèle de location de voiture via les aéroports, « Les fonds d'amorçage sont probablement plus accessibles à Amsterdam qu'ailleurs ». Intéressant d'entendre ces propos de la bouche d'un entrepreneur franco-brésilien, basé à Amsterdam.

L'Espace B à Amsterdam Ancien siège social d'IBM à Amsterdam, B. est aujourd'hui un tiers lieux qui accueille aujourd'hui des start-up mais aussi des réunions de grands groupes. 

L'e-commerce, la e-santé et l'ensemble des thèmes connexes à la smart city sont les sujets de prédilection de l'écosystème néerlandais. Comme le relève Marc Elias, responsable de Startupbootcamp Amsterdam, « le marché de la smart city suscite de l'intérêt à tous niveaux, dans le secteur privé comme public, ce qui vient nourrir un cercle vertueux ».Et si plusieurs villes tirent l'innovation vers le haut à l'instar d'Utrecht, Rotterdam, Delft ou encore La Hague – les Pays-Bas ont d'ailleurs leur équivalent French Tech avec Startup Delta dirigé par Neelie Kroes, Amsterdam concentre un véritable vivier d'entrepreneurs et une reconnaissance internationale plus qu'avantageuse grâce aux entreprises qu'on ne présente plus, Booking.com ou encore WeTransfer. Bien sûr, l'écosystème néerlandais attend encore de voir émerger plus de success stories afin d'attirer de nouveaux acteurs, investisseurs de tous types notamment.

Retrouvez nos articles sur deux start-up du programme d'accélération Smart Energy de Rockstart : Swuto et Bleeve

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas