Pays émergents : les entreprises friandes de services mobiles

Par 09 février 2010

Même si la majorité n'est encore pas équipée, haut-débit mobile et convergence encouragent les professionnels à souscrire à ce type de solutions. Autant d'opportunités à saisir pour les opérateurs et fournisseurs.

Dans les pays émergents, ce sont peut-être les entreprises qui représentent le nouvel Eldorado pour les opérateurs mobiles et les fournisseurs de services : solutions de signature numérique et de m-commerce, services de messagerie... C’est le constat que dresse Pyramid Research dans un récent rapport. Alors qu'entre un quart et un tiers des souscriptions mobiles sont le fait de professionnels dans les pays développés, la proportion est bien plus importante dans les pays émergents – où près de la moitié est effectuée par des compagnies. Parmi les raisons évoquées par le cabinet, ce sont la convergence fixe-mobile et la généralisation du haut débit mobile qui encouragent les entreprises à s'équiper. D'où la nécessité pour les opérateurs et les fournisseurs de multiplier leurs efforts s'ils veulent profiter de ce nouveau marché. D'autant que la marge de manœuvre est importante.
Un marché prometteur
"Dans les pays développés, 30 à 40 % des salariés souscrivent d’ores et déjà à des services mobiles. Alors que le taux de pénétration dans les marchés émergents se situe entre 5 et 20 %", note Tim Keitel, analyste qui a participé à l’étude. Pour y parvenir, Pyramid Research rappelle la nécessité pour ces acteurs de faire preuve de pédagogie. C'est-à-dire d'expliquer aux entreprises les avantages qu'elles tireront en souscrivant à des services mobiles. Mais aussi de mettre en place des offres correspondant précisément à leurs besoins. Certains opérateurs se positionnent ainsi déjà directement dans un rapport spécifique avec les petites structures, en leur offrant des services adaptés de communication vocale ou de partage de données.
Miser sur la convergence et la télémesure
 Le cabinet préconise également de renforcer les offres relatives à la convergence."En offrant des services de congrégation entre téléphone fixe et téléphone mobile, les opérateurs et fournisseurs ont toutes les chances d'accroître leur notoriété, leurs canaux, et leurs infrastructures",affirme Tim Keitel. Et de poursuivre : "cela leur permettrait d’augmenter sensiblement leurs revenus, et de créer une relation plus forte avec leurs clients". Dernier facteur de succès : se concentrer sur les marchés du suivi d'opérations à distance et de la télématique, identifiés comme particulièrement dynamiques. Et ce, notamment en Afrique et dans des pays tels que la Chine ou la Russie.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas