Pays émergents : smartphones moins chers = élargissement de la cible ?

Par 25 février 2010
Mots-clés : Smart city

Microsoft et MediaTek lancent une gamme d'ordiphones bon marché embarquant contenu multimédia et accès à Internet. Une initiative qui vise à favoriser l'expansion de combinés dans des pays où la substitution des PC est forte.

L'atout des smartphones dans les pays émergents est qu'ils sont une solution au deuxième saut quantique pour reprendre l'expression consacrée", explique Jean-Michel Huet, senior manager chez Bearing Point à L'Atelier. "Ces pays ont sauté les étapes filaires. Il est ainsi fort probable que l'Internet mobile décolle plus vite et plus fort que l'Internet fixe". Reste que si le téléphone portable connaît une croissance exponentielle sur le continent, cela n'est pas encore le cas des ordiphones. Pour en favoriser l'expansion, Microsoft a annoncé récemment un partenariat avec MediaTek pour le lancement d'appareils dédiés aux marchés émergents. Ces derniers seront construits sur la plate-forme Windows 6. Ils proposeront du contenu multimédia, des fonctions de courrier électronique et un accès à Internet. Le tout, à un prix abordable. Une initiative intéressante, selon Jean-Michel Huet, qui rappelle que l'un des freins à la généralisation des ordiphones est leur prix.
Réduire les prix pour élargir la cible
Un tarif plus compétitif tel que proposé par Microsoft et MediaTek est une manière de réduire cette barrière à l'entrée et donc permettre une ouverture plus grande du marché". Et d'ajouter : "Dans les pays émergents, le coût d'un smartphone peut potentiellement être plus élevé qu'en Europe". Ce, par rapport au niveau de vie mais aussi dans l'absolu car les marchés émergents sont à 98 % en prépayé et donc avec une faible propension à subventionner des terminaux mobiles. "Un smartphone robuste et à un bon tarif demeure donc plus attractif qu'un PC - mises à part les initiatives comme OLPC ". D'autant que ces appareils permettent de profiter de contenus jusqu'ici plus difficiles d'accès. "L'accès à Internet, aux mails et au web-browsing est un apport essentiel des smartphones dans les pays émergents car la substitution du PC est très forte", ajoute Jean-Michel Huet.
Les téléphones plus répandus que la TV
Côté multimédia, le succès récent de la CAN et prochainement de la coupe du monde de football illustrent un engouement certain. Hormis les critères segmentant de prix et d'illettrisme, le terminal téléphonique comme canal de diffusion multimédia peut du coup prendre une vraie importance. "Dans les pays émergents en zone rurale, le téléphone est bien plus répandu que la télévision, et ce dans des proportions considérables. Contrairement aux pays développés, le smartphone demain peut devenir le terminal par excellence des contenus multimédias". Pour les particuliers mais aussi pour les entreprises. Selon l'analyste, les gains significatifs en termes de productivité liés au mobile dans les pays émergents - en compensation aux défaillances des transports par exemple - ont été démontrés. "L'accès aux emails et aux applications business rendra d'autant plus aisé l'usage des smartphones", conclut-il.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas