Le PC de bureau devient supercalculateur

Par 03 décembre 2007

Un système informatique intègre une soixantaine de processeurs fonctionnant en parallèle sur une unique carte mère. Celui-ci préfigure peut-être le PC de bureau de demain.

Le superordinateur de bureau est peut-être pour demain. Le département ingénierie de l'université du Maryland a mis au point un système informatique une centaine de fois plus rapide dans l'exécution des tâches que les ordinateurs de bureau actuels. Cette prouesse a été rendue possible grâce au parallel processing, une technologie informatique permettant d’exécuter de nombreuses tâches simultanément, ce, en sollicitant plusieurs processeurs. Un principe qui diffère de l’approche "de série" prévalant dans les systèmes conventionnels. Objet d'un concours international visant à lui trouver un nom, ce superordinateur vient d'être officiellement baptisée "ParaLeap".
Carte mère simple
A la base des performances de ce superordinateur de bureau se trouve une carte mère d’un nouveau genre. Celle-ci comporte soixante quatre processeurs fonctionnant en parallèle et capables de se partager les différentes tâches à réaliser pour l’exécution d’un même programme. Une avancée dans la mesure où le montage de processeurs en parallèle exigeait jusque là l’interconnexion de plusieurs cartes mères. Il s’agit en outre d’un véritable atout pour les développeurs de logiciels dont les travaux de programmation s’en trouveront facilités, indiquait Uzi Vishkin, professeur en ingénierie informatique, lors de la présentation de ce prototype.
Elargir le champ de la programmation
"Le prototype de superordinateur à carte mère simple mis au point par l’équipe du professeur Uzi Vishkin utilise une théorie algorithmique qui répond à la problématique du développement de systèmes multi-cœurs faciles à programmer", a déclaré Charles Leiserson, ingénieur informaticien au MIT. Pour Burton Smith, responsable stratégie chez Microsoft : "Il sera capable d’exploiter un champs plus large d’algorithmes parallèles, ce dont les processeurs d’aujourd’hui ne sont pas encore capables, et devrait rapprocher de la réalité l’objectif général d’une informatique parallèle".

 L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas