Quand PC et mobile contrôlent le robot à distance

Par 30 septembre 2009
Mots-clés : Smart city

Gostai permet de contrôler une machine robotisée depuis son ordinateur ou son téléphone. Il suffit d'une connexion web. Le système trouve des applications dans la télésurveillance, ou la visite de lieux à distance.

Pour assister au mieux leurs propriétaires, les robots doivent être les plus autonomes possibles. Ou pouvoir être contrôlés à distance, ajoute GostaiNet. Celle-ci a profité du Forum des acteurs du numérique (FAN*), auquel L'Atelier était présent, pour dévoiler une plate-forme qui permet de donner des ordres simples à une machine robotisée depuis un ordinateur ou un téléphone portable. Il suffit pour cela de se connecter au service en utilisant Internet ou le réseau 3G. "La connexion avec le robot s’effectue via le routeur Wi-Fi du lieu où il se trouve", précise à L’Atelier Unnana Keuk, responsable marketing chez Gostai. Il devient dès lors possible de déplacer le robot en utilisant simplement les touches directionnelles de son clavier d’ordinateur ou de son téléphone.
Des applications nombreuses
Les images sont transmises depuis la caméra du robot et apparaissent directement sur l’écran. Il est possible de zoomer, de prendre des photos, d’archiver... "On peut aussi rentrer la cartographie d’un lieu", rajoute Unnana Keuk. "Le robot est ainsi capable de s’y mouvoir de manière autonome". Les modèles équipés se repèrent alors en utilisant un laser. Il est également possible de détecter les mouvements et de les archiver. Les applications possibles sont nombreuses. La téléprésence domestique, pour vérifier à distance que tout se passe bien chez soi. Ou plus généralement une activité de surveillance où le robot remplacerait les veilleurs de nuit. Autre application envisagée : un modèle de robot a également été utilisé en juin dernier pour permettre aux internautes de visiter le salon Futur en Seine depuis leur ordinateur.
Un système compatible avec de nombreux constructeurs
En prenant le contrôle d'une machine robotisée mise à disposition par les organisateurs, ils pouvaient ainsi se déplacer de stand en stand et interroger les intervenants. On peut aussi imaginer des machines dédiées à veiller sur des personnes âgées ou malades, plusieurs d'entre elles pouvant être gérées par une seule personne. L’avantage du service est qu’il fonctionne potentiellement avec n’importe quel robot équipé d’une caméra, d’un micro et d’un haut parleur. Il utilise en effet Urbi, un système d’exploitation universel créé par Gostai. A l’heure actuelle le système est compatible avec plus d’une quinzaine de robots vendus sur le marché.
* Le Forum des Acteurs du Numérique s’est tenu au CNIT les 29 et 30 septembre 2009.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas