Pendant les fêtes, les téléphones portables ont connu un réel succès.

Par 11 janvier 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

Selon les chiffres communiqués par les opérateurs et les distributeurs, plus de 1,4 millions de personnes ont acheté un téléphone portable en décembre (contre 800 000 en décembre 1997). Désormais, p...

Selon les chiffres communiqués par les opérateurs et les distributeurs,
plus de 1,4 millions de personnes ont acheté un téléphone portable en
décembre (contre 800 000 en décembre 1997). Désormais, plus de 11 millions
de Français, soit 19 % de la population, disposent d'un téléphone mobile.
Avec 5,4 millions d'abonnés à Loft et à Ola, Itinéris reste en tête devant
SFR (4,2 millions) et Bouygues Télécom (1,4 million).
Selon l'ART, Itinéris a conquis 573 000 nouveaux abonnés, SFR 500 100
nouveaux clients et Bouygues Télécom 247 700.
France Télécom détiendrait désormais 49,5 % du marché français, devant SFR
(37,9 %) et Bouygues Télécom (12,6 %).

Selon The Phone House, 80 % des acheteurs ont opté pour un "pack" (45 % il
y a un an) et 30 % pour une formule sans abonnement (Mobicarte, Entrée
libre, Nomad). Encore minoritaire, ce dernier type de service génère moins
d'activité pour l'opérateur. Voulant être jointe facilement, cette
clientèle consomme en effet peu d'unités. Les ventes de téléphones à carte
prépayée ont atteint en décembre en Grande-Bretagne, en Italie et en
Espagne les 55 à 70 %.
Toujours selon l'enquête de The Phone House, sous l'effet du développement
des packs, le budget téléphone de l'acheteur est passé de 1 315 F (200,5
euros) à 540 F (82,3 euros).
Reste maintenant pour les trois opérateurs à fidéliser cette clientèle en
proposant notamment de nouveaux services plus sophistiqués comme la
navigation sur Internet. On estime en effet à plus de 22 % le taux de
résiliation (après un an d'abonnement minimum).

Dans un an, selon Geoffroy Roux de Bézieux, le PDG de Phone House, la
France pourrait compter 17 millions d'abonnés, soit 30 % de la population.
La tendance est à la féminisation (45 % de femmes contre 39 % en 1997) et
au rajeunissement : les moins de 29 % ans représentent désormais 47 % des
nouveaux abonnés et plus de 50 % des 15-18 ans souhaiteraient posséder un
téléphone mobile. Une bonne part des ventes est désormais réalisée par les
grandes surfaces comme Carrefour ou Auchan.
(Le Parisien - La Tribune - Les Echos - 06/01 - Le Monde - 09/01/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas