Et pendant ce temps, à Nairobi, les étudiants protestaient...

Par 20 mai 2010 1 commentaire
Mots-clés : Afrique

Une petite page d'actualités locales ne fait jamais de mal. Surtout quand on vit d'abord les événements avant de les comprendre. Avant hier, plusieurs routes étaient coupées autour de l'université de Nairobi. Ce qui n'a fait que nous permettre de profiter une petite demi-heure supplémentaire des fameux embouteillages kenyans. La raison : les élèves protestent contre une insertion de politiques dans les élections pour les membres de la SONU, l'organisation des étudiants de l'université. Ces derniers se seraient adressés au ministre de l'éducation pour qu'il interdise cette politisation des institutions estudiantines. Pour finir, la SONU aurait été dissoute.

Hier, toujours en rentrant d'un rendez-vous, nous sommes repassés au même endroit. Les rues étaient remplies d'étudiants portant une valise et marchant en file indienne. "L'université a été fermée pour éviter les manifestations", m'a dit mon chauffeur. Lors d'une marche de protestation, deux voitures auraient été brûlées et les événements auraient commencé à dégénérer, d'où l'initiative de fermer la faculté par ses responsables. J'ai sorti mon téléphone pour prendre une photo, mais il a baissé mon bras brusquement en me disant de ne pas le faire et de remonter ma fenêtre. Puis en m'expliquant que cela pouvait les énerver, et que si je voulais prendre un cliché, il fallait que je le fasse de dos. Je ne pourrais pas dire s'il a raison ou pas. Quoiqu'il en soit, le temps de lui demander pourquoi, nous avons tourné dans une autre rue. La photo qui illustre l'article a été prise par un journaliste de Daily Nation.

Difficile de juger d'une situation sans connaître le contexte. Reste que selon le Daily Nation, toujours, cette situation est une véritable régression dans le dialogue instauré avec les étudiants. Plusieurs années avant, d'autres émeutes - parfois meurtrières - étaient ainsi monnaie courante. Le journal regrette l'absence de dialogue et la non proposition d'un report des élections, qui aurait empêché cette escalade. D'autant que comme la fermeture est pour le moment maintenue, cela reporte aussi l'avancée des programmes et des examens. Pour en savoir plus, c'est ici.
Une vidéo Youtube ici.

Haut de page

1 Commentaire

[...] Et pendant ce temps, à Nairobi, les étudiants protestaient… | Les parenthèses de L'Atelier parentheses.atelier.fr/carnets-dafrique/article/et-pendant-ce-temps-a-nairobi-les-etudiants-protestaient – view page – cached Une petite page d'actualités locales ne fait jamais de mal. Surtout quand on vit d'abord les événements avant de les comprendre. Avant hier, plusieurs Tweets about this link Topsy.Data.Twitter.User['matdelat'] = {"photo":"http://s.twimg.com/a/1253209888/images/default_profile_4_normal.png","url":"http://twitter.com/matdelat","nick":"matdelat"}; matdelat: “Et pendant ce temps, à Nairobi, les étudiants protestaient… http://tinyurl.com/28anjcu ” 4 minutes ago view tweet retweet Topsy.Data.Twitter.User['ateliernetwork'] = {"photo":"http://a3.twimg.com/profile_images/381048055/oeil_atelier_web_normal.png","url":"http://twitter.com/ateliernetwork","nick":"ateliernetwork"}; ateliernetwork: “Et pendant ce temps, à Nairobi, les étudiants protestaient… http://bit.ly/aiJM6m ” 3 hours ago view tweet retweet Filter tweets [...]

Soumis par Twitter Trackbacks for Et pendant ce temps, à Nairobi, les é (non vérifié) - le 20 mai 2010 à 13h12

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas