La pénurie d'informaticiens risque de freiner le développement des

Par 18 juin 2000
Mots-clés : Smart city, Europe

jeunes pousses de la nouvelle économie. Selon un rapport réalisé par Pierre Audoin Conseil pour le compte du Groupe des écoles de télécommunications, les dépenses des entreprises relatives aux tec...

jeunes pousses de la nouvelle économie.
Selon un rapport réalisé par Pierre Audoin Conseil pour le compte du
Groupe des écoles de télécommunications, les dépenses des entreprises
relatives aux technologies de l'information devraient passer de 576
millions de F aujourd'hui à 1,106 milliard de F d'ici à 2010. Les
services et notamment, les téléservices, devraient enregistrer la
croissance la plus forte au cours de cette période.
Toujours selon ce rapport, le nombre de prestataires de services TIC
passera de 20 000 à plus de 50 000 d'ici à 2010, grâce notamment à la
création et au développement d'entreprises de services liées
essentiellement à Internet.
Selon l'étude, le besoin en spécialistes des TIC atteindra en France 1,100
million de personnes en 2010, soit environ 400 000 créations nettes
d'emplois et une progression de 53 % sur la période.
Les besoins nets pour les seuls ingénieurs sont évalués à près de 140 000
d'ici fin 2010, soit un quasi-doublement sur la période.
Jean-François Perret, PDG de Pierre Audoin Conseil, estime préoccupant
l'écart entre les besoins annuels, estimés à 20 000 et les 7 000
ingénieurs environ, diplômés dans les disciplines concernées chaque année.
Ce problème est non seulement crucial pour les jeunes pousses, mais aussi
pour les sociétés de services informatiques établies.
(Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 19/06/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas