PeopleSoft et J.D. Edwards : c’est fait !

Par 22 juillet 2003
Mots-clés : Smart city

PeopleSoft, acteur mondial majeur du marché des progiciels, a acquis 88 % des actions de J.D. Edwards, l’un de ses concurrents, soit environ 110 millions de titres. Il espère finaliser cette ...

PeopleSoft, acteur mondial majeur du marché des progiciels, a acquis 88 % des actions de J.D. Edwards, l’un de ses concurrents, soit environ 110 millions de titres. Il espère finaliser cette opération, entamée au début du mois de juin, d’ici la fin août. La nouvelle entité devrait dominer 14 % du marché, et donc dépasser un autre éditeur du secteur des ERP, Oracle, qui possède 13 % de parts de marché.

L’offre public d’achat (OPA) hostile de ce dernier sur PeopleSoft pourrait s’en trouver sensiblement contrariée. En effet, 52 millions de nouvelles actions revalorisées à la hausse vont être émises, à un prix supérieur à celui que propose Oracle. Ce dernier devrait donc débourser 1,03 milliard de dollars supplémentaires, par rapport à son offre de 6,2 milliards de dollars, pour espérer racheter PeopleSoft. Les autorités américaines n’ont toujours pas statué sur la légalité de l’OPA d’Oracle.

PeopleSoft vient de plus de présenter des résultats supérieurs aux attentes pour le deuxième trimestre 2003, prouvant sa solidité financière et décrédibilisant l’argument d’Oracle selon lequel PeopleSoft ne serait pas assez puissant pour croître seul. Ce dernier a présenté un bénéfice de 36,5 millions de dollars pour le trimestre en question, soit un bénéfice par action de 11 cents, ainsi qu’un chiffre d’affaires de 497 millions de dollars. Les ventes, dont on pensait qu’elles allaient subir un coup d’arrêt, ont continué à progresser.

(Atelier groupe BNP Paribas – 22/07/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas