Pergamum fait dans l'archivage économique

Par 23 avril 2008
Mots-clés : Smart city

Un système de disque dur basse consommation permet aux entreprises de stocker leurs données en toute économie. Et d'assurer leur conservation dans le temps.

L'archivage des données est une problématique majeure pour les sociétés, en partie pour des raisons légales qui exigent de stocker et préserver leurs données financières dans le temps. Reste que l'enjeu premier des entreprises en terme d'archivage sont les coûts. Ces dernières passant souvent par des systèmes peu consommateurs d'énergie. Une équipe de chercheurs à l'UCSC (*) a développé une solution censée répondre à ces problématiques : Pergamum. Baptisé d'après la bibliothèque grecque du même nom qui fit la transition entre les papyrus fragiles vers des parchemins plus durables et résistants, il se veut une solution de conservation et de protection des données. Son objectif, assurer des économies d'énergie par rapport aux solutions déjà existantes. Par ailleurs, pour assurer la sécurité des informations stockées, cette solution repose sur un disque dur à deux niveaux d'encodage. Le premier, le niveau intra disque, permet à l'appareil de reconstruire automatiquement les données en cas de dommages légers. Le second, l'inter disque, fonctionne sur le modèle d'un réseau et fournit ainsi une protection en cas de perte de l'appareil.
Sauvegarde versus archivage
Un système fiable et économique à en croire les chercheurs. "C'est un support beaucoup plus compétitif que la cassette : économique, il dépense aussi moins d'énergie et permet une recherche et un classement des données plus aisé", indique Ethan Miller, membre du projet. Les cassettes numériques sont en effet souvent privilégiées pour stocker les archives. Elles s'avèrent certes efficaces pour la sauvegarde : les contenus y sont inscrits une seule fois, rarement lus et conservés indéfiniment. Mais les archives doivent être faciles à consulter."Une sauvegarde est une sécurité, dont on aimerait bien ne pas avoir à se servir. Un système d'archivage quant à lui, on veut pouvoir l'utiliser", commente Mark Storer, de l'UCSC. Pergamum est composé d'un petit processeur basse consommation (similaire à la puce que contient un iphone), d'une carte mémoire flash et d'un port ethernet. Toutes ces unités, appelées "tomes", sont interconnectées via Ethernet.
Assurance de pérennité des données
"Chacun de ces tomes est comme un mini ordinateur, mais avec une très faible demande d'alimentation, le tout dépense moins de 13 watts lorsqu'il est actif ", déclare Ethan Miller. A noter : la mémoire flash fournit elle aussi de l'énergie, ce qui permet de mener différentes opérations sans pour autant activer le disque dur sur lequel sont disposées les données utilisées. Etant donné que chaque tome composant le Pergamum est utilisable indépendamment des autres, cela permet au système de détecter lequel est défectueux en cas de problème et de cibler l'erreur. Enfin, les chercheurs expliquent que si le disque dur s'avèrera être obsolète dans dix ans, Pergamum ne connaîtra pas le même sort. En effet, la solution est indépendante du support, grâce à une interface standard, qui lui permet de se lier à tout réseau, ce via un simple protocole.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas