La personnalisation dans l’industrie du vélo rendue possible par le scanner 3D

Par 13 mai 2013 Laisser un commentaire
vélo

Aux États-Unis, le scanner 3D offre de nouvelles opportunités aux industries techniques, dont celle du vélo, d’améliorer la personnalisation des produits et ainsi attirer plus de clients.

La modélisation 3D par l’intermédiaire d’un scanner est-elle en train de façonner le futur des produits personnalisables ? Car, en effet, si l’industrie vestimentaire semble l’avoir déjà assimilée, aussi bien pour l'élaboration de vêtements de protection que dans la confection de costumes, cette technique devrait rapidement se développer à des industries plus techniques. Comme en témoigne l’exemple de Roll. En effet, cette enseigne commercialisant des vélos a choisi de se servir de l’image géométrique du corps d’un client, scannée en 3D, afin de mettre au point un vélo personalisé à sa morphologie.

Un vélo adapté au corps d’un client grâce aux données récoltées par un scanner 3D

Pour cela, la boutique Roll est dotée d’un scanner 3D, composé de lasers et de caméras. Ainsi, quand le client passe devant ce scanner corporel, un faisceau laser génère un nuage de points denses de la surface du corps. Ensuite, un capteur calcule la distance et la position de chaque point sur la surface et crée un rendu géométrique du corps du client en seulement 10 secondes. Ces données envoyées directement sur un logiciel de modélisation seront ensuite combinées à celles du style de vie et le type d’utilisation que le client envisage pour son vélo, afin d’aider à fabriquer un vélo encore plus personalisé. Plus tard, celui-ci pourra être réajusté, s’il y a de changement majeur au niveau de la corpulence, des habitudes ou des besoins de l’utilisateur.

Le futur des produits personnalisables

Toutefois, si la fabrication des vélos personnalisables à l’aide d’un scanner 3D vient d’apparaître, l’industrie vestimentaire demeure, comme nous l’avons expliqué plus haut,  la plus consciente du potentiel la technique du scanner corporel 3D. Par exemple, la marque Acustom Apperal utilise les données précises du corps d’un client pour lui fabriquer des jeans. En effet, le scanner en 3D permet de mesurer plus précisément et plus rapidement le corps humain qu’un tailleur. Le concept se popularise  également avec la campagne crowdfunding du Trailor Truck (un camion de tailleurs) sur KickStarter. Ce camion portant des scanners corporels de 3D vont parcourir les grandes villes américaines pour tailler les costumes de leurs clients.

 
 

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas