Les pertes d’Egg augmentent.

Par 20 février 2001
Mots-clés : Smart city, Europe

La banque en ligne britannique Egg, filiale de l’assureur Prudential, a réalisé en 2000 une perte imposable de 155,3 millions de livres (258,8 millions d’euros), contre une perte de 149,7 millions d...

La banque en ligne britannique Egg, filiale de l’assureur Prudential, a
réalisé en 2000 une perte imposable de 155,3 millions de livres (258,8
millions d’euros), contre une perte de 149,7 millions de livres (237,2
millions d’euros) en 1999, soit une hausse de 3,74 %. Depuis sa création,
Egg totalise plus de 600 millions d’euros de pertes. Cela n’empêche pas la
société d’être optimiste. Elle estime pouvoir atteindre son objectif
d’équilibre au 4ème trimestre 2001.
Egg compte à ce jour 1,35 million de clients, soit 70 % de plus qu’en
1999. Son portefeuille de comptes de dépôts a augmenté de 50 000 en 2000
pour atteindre à la fin de l’année les 621 000 comptes. Toutefois, le
montant des fonds déposés a diminué de 11 % (6,7 milliards de livres fin
2000). Avec des encours atteignant 929 millions de livres en 2000, contre
228 millions en 1999, sa carte de crédit, la Egg Card, enregistre, selon
la société, la plus rapide progression de Grande-Bretagne.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 20/01/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas