Pessac en Gironde veut devenir le premier “cybervillage” de France.

Par 03 juillet 1998
Mots-clés : Europe

Le permis de construire vient tout juste d’être déposé. Pessac veut attirer des télétravailleurs qui trouveraient environnement de travail et qualité de vie dans ce lotissement. Mettant l’accent su...

Le permis de construire vient tout juste d’être déposé. Pessac veut
attirer des télétravailleurs qui trouveraient environnement de travail et
qualité de vie dans ce lotissement.
Mettant l’accent sur le cadre de vie, Pierre Bothorel, à l’origine du
projet, explique “Pour un télétravailleur, la localisation importe peu
puisque les distances sont abolies. Autant venir s’installer dans le
Sud-Ouest, au soleil et à proximité des vignoles du Bordelais”. D’ici à
la fin de 1999, le cybervillage devrait abriter quelques uns des milliers
de Soho qui se créent en France (1 500 l’an passé). Des maisons
individuelles (T4 avec jardin privatif et garage 4 300 F), ou des
appartements connectés à l'’nternet via le câble pourront être loués par
les télétravailleurs.
Partenaire du projet, France Télécom promet des connexions à très haut
débit et à moindre frais. Les cybertravailleurs de Pessac bénéficieront de
services partagés: secrétariat, standard téléphonique, photocopieuses,
fax, salles de réunions.
Pierre Bothorel explique “notre cœur de cible, ce sont les très petites
entreprises, les indépendantes et ceux qui télétravaillent en partie chez
eux”.
(Supplément Multimédia Libération 03/07/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas