Les petites entreprises misent sur la refonte de leur pôle technologique

Par 14 décembre 2010
une planete entourée de chiffres

Les PME prévoient de s'équiper de technologies récentes, d'améliorer leurs infrastructures informatiques actuelles et de développer des applications pour diminuer leur frais d'activité sur le long terme.

Près des deux tiers des petites entreprises situées aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Brésil et en Allemagne prévoit de réduire leur coût d'exploitation via une réorganisation de leur secteur technologique selon une étude menée par Techaisle. Ainsi, parmi les principales initiatives : les entreprises souhaitent migrer vers des technologies plus récentes, améliorer leurs infrastructures actuelles et développer de nouvelles applications IT. Dans le détail, les résultats de l'étude montrent qu'un pourcentage important des entreprises concernées "envisagent de se tourner vers Windows 7 et d'investir dans le rafraîchissement de leurs outils informatiques (PC) et de leurs serveurs", expliquent les auteurs de l'étude.

Un rafraîchissement des équipements informatiques et des serveurs

Une restructuration qui devrait impliquer pour les petites entreprises l'achat de plus de 28 millions d'ordinateurs et 1,2 million de serveur en 2011, selon les estimations du cabinet. Par ailleurs, 30 % des entreprises interrogées déclarent vouloir investir dans la mise en œuvre de nouvelles applications. Notamment dans le domaine de la virtualisation, de l'informatique décisionnelle ou encore de la collaboration. A noter toutefois, 45 % des entreprises compenseront le coût de ces aménagements par l'augmentation de leurs tarifs.

Améliorer les campagnes marketing en passant par le Web

Autre résultat de l'étude : les entreprises travailleront également à l'amélioration de la productivité de leur effectifs, des ventes et des opérations marketing afin d'accroître leur compétitivité. En ce sens, un tiers des petites entreprises investiront davantage dans des campagnes marketing sous forme de courriel, 30 % d'entre elles se tourneront vers des campagnes Google Adword et un cinquième vers les espaces publicitaires sur les réseaux sociaux tels que Facebook. L'étude a été menée auprès de  2900 entreprises.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas