Philips envisagerait de restructurer ses activités dans les composants

Par 16 septembre 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

passifs. Cette restructuration pourrait se traduire par plusieurs fermetures de sites de production concernant, de source syndicale, 12 usines dans le monde et affectant près de 5 000 emplois. Sa...

passifs.
Cette restructuration pourrait se traduire par plusieurs fermetures de
sites de production concernant, de source syndicale, 12 usines dans le
monde et affectant près de 5 000 emplois.
Sans souhaiter donner plus de précisions sur une éventuelle remise à plat
de son outil de production dans ce domaine, le groupe reconnaît qu’il
était en train “de revoir ses options stratégiques pour certaines de ses
activités dans les composants”.
Employant dans le monde 46 000 personnes, Philips Composants est né il y a
un an à peine de la restructuration des activités de Philips dans ce
domaine et de la séparation des semi-conducteurs et des autres types de
composants électroniques.
Six usines pourraient être touchées en Europe: deux aux Pays-Bas, deux en
Belgique, une en Allemagne, une en Grande-Bretagne. Philips pourrait céder
ces unités de production à des sociétés d’investissement.
(Les Echos - 17/09/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas