Philips sur le point de lancer des patchs médicaux aux urgences

Par 10 mars 2016
Le patch cardiaque

La marque Philips vient de lancer un trackeur connecté permettant de suivre l’activité cardiaque d’un patient à risque afin d’assurer sa prise en charge dans les temps en cas de crise cardiaque.

La plupart des urgences cardiaques ont des signes précurseurs qui peuvent être détectés jusqu’à huit heures en amont de la crise. Ce laps de temps permet largement la prise en charge hospitalière du patient si cela est nécessaire et peut sauver des vies. Or, pour les environnements hospitaliers il peut être difficile de prévoir et de mesurer ce genre d’activités cardiaques anormales. C’est pour cette raisons que Philips vient de lancer son Wearable Biosensor, un patch qui s’applique sur la poitrine et récupère les données de santé vitales de celui qui le porte tels que la température de la peau, le rythme respiratoire et donne l’activité électrique du coeur (pouls et arythmies potentielles). 

Rien de nouveau en soit puisque de nombreux autres patchs médicaux ont déjà été proposés par des chercheurs. Comme ces autres patch, les données sont transmises dans le Cloud via un système sans fil et directement consultables par le médecin et alerte sur smartphone ou tablette le praticien lorsqu’une anomalie est détectée. La différence est que ce patch s’adresse directement aux patients à maladie chronique nécessitant de nombreuses hospitalisations de courtes durées et un suivi à domicile. En effet, selon le Centers for Disease Control and Prevention, ce type de maladies représente 86% des coûts de santé aux États-Unis, soit 2.9 billions de dollars en 2013. 

Le patch, qui a une durée de trois à quatre jours mais n’est pas rechargeable, est en cours d’approbation par la Food Drug Administration et des organismes similaires avant d’être disponible à l’achat probablement fin 2016.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas