Philips Semiconductors devient NXP

Par 01 septembre 2006
Mots-clés : Smart city, Europe

Philips Semiconductors, le numéro deux européen des semi-conducteurs, a quitté le groupe Royal Philips et a été rebaptisé NXP suite à son rachat par un consortium de fonds de...

Philips Semiconductors, le numéro deux européen des semi-conducteurs, a quitté le groupe Royal Philips et a été rebaptisé NXP suite à son rachat par un consortium de fonds de capital-investissement. Son siège social se situe à Eindhoven, aux Pays-Bas.
 
Le consortium formé par Kohlberg Kravis Roberts & Co, Bain Capital, Silver Lake Partners, Apax et AlpInvest Partners a donc pris 80,1% du capital de NXP, Philips Royal conservant les 19,9% restants.
 
"Aujourd'hui nous prenons le contrôle de notre destin et commençons à donner forme à l'industrie des semi-conducteurs de demain. Nous permettons à nos clients de fabriquer de meilleurs produits grâce à nos technologies 'vibrant media' de nouvelle génération", a précisé Frans van Houten, CEO de NXP.
 
Fort de ses nouveaux actionnaires, NXP va continuer sa stratégie de redressement entamée il y dix-huit mois qui a permis un retour rassurant à la profitabilité de la branche.
 
NXP compte bien également développer son secteur innovation. La firme a d'ores et déjà créé un centre spécialisé dans les technologies émergentes. Elle emploie actuellement plus de 6 700 ingénieurs en Recherche et Développement sur un total de 37000 employés.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 01/09/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas