Philips veut racheter l'américain VLSI

Par 01 mars 1999

Philips a annoncé officiellement vendredi son intention d'acquérir la société américaine VLSI Technology sur la base de 17 dollars par action, soit un montant total d'environ 777 millions de dollars...

Philips a annoncé officiellement vendredi son intention d'acquérir la
société américaine VLSI Technology sur la base de 17 dollars par action,
soit un montant total d'environ 777 millions de dollars (706 millions
d'euros).
Concevant et fabriquant principalement des circuits intégrés à la demande,
réalisés en fonction des spécifications de ses clients (industriels de
l'informatique, des télécommunications et de l'électronique grand public),
VLSI Technology, basée en Californie, a réalisé en 1998 un chiffre
d'affaires de 548 millions de dollars (498 millions d'euros) en baisse de
23 % et un résultat net de 21 millions de dollars.
Classé au huitième rang mondial et au premier rang européen des fabricants
de semi-conducteurs en 1998, Philips a réalisé l'an dernier un chiffre
d'affaires de 8,7 milliards de florins (près de 4 milliards d'euros) dans
cette activité, soit une hausse de 4 %.
Selon Cor Boonstra, le président de Philips, ce projet de croissance
externe devrait permettre à son groupe de passer rapidement à la vitesse
supérieure "cette proposition est cohérente avec notre stratégie de
recherche d'acquisitions renforçant le portefeuille existant de la
compagnie et accroît également notre présence aux Etats-Unis".
Cette opération donnera également à Philips une plus grande indépendance
d'approvisionnement et un poids accru dans ses deux principaux métiers :
l'électronique grand public et les télécommunications.
Arthur Van der Poel, le patron de Philips Semiconductors souligne, pour sa
part "avec des produits complémentaires et quasiment pas de recouvrement,
VLSI constituera la plate-forme de l'expansion future de Philips
Semiconductors aux Etats-Unis et un élément important de notre stratégie
visant à être un fournisseur global de produits grand public et de
communication".
VLSI Technology répondra à Philips dès qu'il aura évalué l'offre avec ses
conseils juridiques et financiers. Philips a fixé le 3 mars comme date
limite pour recevoir la réponse de la société américaine.
(Le Figaro - 27-28/02 - Les Echos - La Tribune - 1er/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas