Le phishing a déjà coûté un million de livres aux banques britanniques

Par 27 avril 2004
Mots-clés : Smart city

Il n’aura fallu que 18 mois au phishing pour faire des dégâts chiffrables par les banques britanniques. Rappel pour les non-initiés de cette fraude d’un genre nouveau : le phishing se base sur...

Il n’aura fallu que 18 mois au phishing pour faire des dégâts chiffrables par les banques britanniques. Rappel pour les non-initiés de cette fraude d’un genre nouveau : le phishing se base sur l’interception des coordonnées bancaires des clients. Ceux-ci reçoivent un e-mail qui porte la marque et le logo de leur banque et leur demande de livrer leurs coordonnées bancaires, en prétextant une mise à jour des données clients de la banque. La victime clique sur un lien, qui l’amène sur une page web ressemblant beaucoup à celles du site officiel de sa banque, et il livre en toute confiance de nombreuses informations confidentielles. Un procédé plutôt malin qui a déjà coûté plus d’un million de livres aux banques anglaises. En comparaison des 402 millions de livres que leur ont coûté les fraudes à la carte bancaire en 2003, cela ne représente pas grand-chose. Pour l’instant. Les messages de phishing sont de plus en plus sophistiqués, et de plus en plus fréquents : un internaute lambda peut en recevoir jusqu’à cinq par jour ! Le nombre d’attaques par phishing a déjà crû de plus de 43 % au mois de mars dernier, et l’expert en sécurité Brightmail estime qu’un e-mail sur 20 est lié à une attaque par phishing. Soit 5 % de l’ensemble des messages électroniques qui transitent aujourd’hui. Une course qui pourrait être freinée par l’Icann, l’autorité de régulation des noms de domaine, si celle-ci accepte de créer l’extension « .bank », réservée aux entreprises de services financiers. Selon les experts en sécurité, cette solution ne pourra peut-être pas mettre un terme définitif aux escroqueries du phishing, mais elle en réduirait tout de même la portée.(Atelier groupe BNP Paribas - 27/04/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas