La photo numérique est un passe-partout

Par 30 octobre 2008

Sneaky, un logiciel développé par l'UC San Diego, fournit des informations suffisantes pour élaborer un double parfait de clefs à partir d'un simple cliché.

La Ruhr University avait déjà prouvé la faillibilité des clés numériques, qui permettent d'ouvrir sa voiture ou la porte de son garage à distance. L'UC San Diego démontre à son tour qu'il est possible de réaliser une copie d'une clé, classique cette fois, sans avoir même besoin de la détenir physiquement : elle a développé Sneaky, un programme qui permet de dupliquer un passe à partir d'une simple photo de celui-ci. Les reliefs de chaque objet représentent en effet un code numérique qui indiquent comment ouvrir la porte. Le système de l'UC San Diego, développé sur MatLab, est capable de traiter les photos sous plusieurs angles et de calculer la profondeur de chaque relief. "Une fois le cliché pris, vous devez indiquer où sont la tête et le corps de la clé, ainsi que quelques autres points de référence", explique Benjamin Laxton, l'un des auteurs du papier publié par l'équipe.
Comprendre la profondeur et la distance
Les données, auxquelles il est nécessaire d'ajouter le modèle et le type du passe, sont ensuite analysées. Le logiciel produit alors le code de la clé. Toute la difficulté, annoncent les chercheurs, a été de programmer le système pour qu'il puisse interpréter les données sur la photos quelque soit la distance. Pour y parvenir, ils se sont appuyés sur une technique de vision informatique qui permet de comprendre l'orientation et la taille d'un objet en trois dimensions en comparant plusieurs points entre une photo de référence et celle de la clé à dupliquer. "Les avancées en matière de photographie numérique ont rendu plus facile la réalisation d'un double à distance, sans même que le propriétaire s'en rende compte", souligne Stefan Savage, qui dirige le projet.
Finalité du projet : développer un assistant pour malvoyants
Pour démontrer le succès de leur logiciel, les chercheurs ont pris en photo depuis un téléphone portable un trousseau, et l'ont téléchargée sur leur système. Lequel a produit les informations nécessaires à la réalisation d'un double identique. Ils ont renouvelé l'expérience en prenant un cliché avec un appareil photo télescopique, depuis un toit. Le logiciel n'a évidemment pas été rendu public. Mais les chercheurs soulignent qu'une personne ayant quelques connaissances de MatLab et des techniques de vision informatique peut reproduire leur travail. Le but du projet n'est cependant pas d'alarmer les individus. Il s'inscrit d'ailleurs dans une optique plus large : le groupe développe des solutions capables de déchiffrer à distance du texte pour mettre en place un assistant personnel de shopping pour les malvoyants.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas