PingGadget mise sur le micro-blogging localisé

Par 03 septembre 2010 1 commentaire

La plate-forme, présentée par l'université de Portland, permet aux utilisateurs de Twitter de communiquer à partir de leur position géographique et de se regrouper par centres d'intérêts.

Pour amener le grand public à adopter le micro-blogging, il faut proposer des services concrets, donnant aux utilisateurs la possibilité d'accéder à des solutions utiles, pragmatiques. C'est le point de vue des créateurs de PingGadget, une plate-forme présentée à l'université de Portland, qui fait le choix de recentrer le micro-blogging sur la vie locale. L'idée est de permettre aux utilisateurs de Twitter de communiquer entre eux, de se regrouper selon leurs intérêts, leurs lieux de vie, et de partager des photos (à hauteur de 1MB) et des vidéos (jusqu'à 8MB). L'utilisateur de PingGadget peut ainsi inviter ses followers Twitter et ses amis Facebook, à le rejoindre sur la plate-forme.
Plusieurs centaines de villes répertoriées
Mais il peut aussi et surtout accéder, s'il a la chance de se trouver dans l'une des 493 villes américaines répertoriées dans l'annuaire du site, à toute une palette de services locaux. L'ensemble va des offres d'emplois, ou de bénévolat, ou de biens recyclés, jusqu'aux petites annonces classiques (déposées par les membres de PingGadget), en passant par un agenda sur des prochains concerts et autres festivités. PingGadget, rassemble ainsi potentiellement plusieurs strates de fonctionnalités encore absentes du micro-blogging classique, en créant une plate-forme hybride à mi-chemin entre un Craigslist, un Facebook, et un Twitter.
Un modèle hybride pour redonner du sens au micro-blogging
S'il manque encore une déclinaison mobile le modèle adopté par PingGadget pourrait bien transformer l'internaute lambda jusqu'ici assez indifférent en un membre actif et prescripteur de nouvelles tendances et producteur de tweets. Pour mémoire, une récente étude publiée par le cabinet spécialisé Sysomos, soulignait que seuls 5% des micro-bloggeurs produisent près de 75% des tweets. Autre démarche intéressante et complémentaire au positionnement de PingGadget : pour permettre aux PME de repérer des opportunités business sur les sites de micro-blogging, Needium, une start-up canadienne filtre en temps réel les contenus des flux.

Haut de page

1 Commentaire

La meilleure information essentielle est-ce que vous avez essayer de faire très bien l'approche de ce corps de l'itinérance et de leur coup de main. Je suis tellement inspirée à ce sujet, après avoir lu vos articles utiles de cette écrits et vos opinions sur www.atelier.net aussi qui est si attrayant pour faire quelque chose pour ceux qui

Soumis par indoorlighting (non vérifié) - le 12 septembre 2012 à 18h46

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas