Piratage : Ariel Wizman victime de son engagement aux côtés de l'industrie musicale

Par 06 janvier 2005
Mots-clés : Future of Retail

C'est l'arroseur arrosé... Il y a une quinzaine de jours, le ministère de l'Industrie lançait une nouvelle campagne de sensibilisation, consistant à diffuser 100 000 fichiers pièges sur les...

C'est l'arroseur arrosé... Il y a une quinzaine de jours, le ministère de l'Industrie lançait une nouvelle campagne de sensibilisation, consistant à diffuser 100 000 fichiers pièges sur les réseaux de peer-to-peer. Leur objectif n'était pas de diffuser des virus aux adeptes du peer-to-peer, fort heureusement, mais simplement de leur faire passer un message.

Celui-ci, lu par l'animateur de télévision Ariel Wizman, énonçait ceci : " Vous avez tenté de télécharger un fichier musical protégé. Ce faisant, vous faites courir des dangers aux artistes et à l'industrie musicale (...) Vous pouvez facilement être identifié et poursuivi devant la justice par les ayants-droits".

Difficile pour l'instant de mesurer l'impact d'une telle campagne. Ce qui est certain, en revanche, c'est que le message a fait rire plus d'un internaute. Ariel Wizman leur lançait un message ? Qu'à cela ne tienne, ils allaient lui répondre. Peu de temps après l'officialisation de la campagne, des courriers électroniques ont commencé à circuler, enjoignant les internautes à "utiliser les samples de cette campagne pour réaliser une compilation 100 % artistique".

Le site Internet Generation MP3 (dont le slogan est "La musique après le CD") recueille les œuvres des internautes, et met en ligne une compilation. Son nom ? Propreté intellectuelle !!

(Atelier groupe BNP Paribas - 06/01/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas