Piratage logiciel : Microsoft amnistie le gouvernement indonésien

Par 10 juin 2005

Le quotidien Jakarta Post a annoncé dans ses colonnes que le géant du logiciel Microsoft s'apprêtait à amnistier le gouvernement du pays pour son utilisation frauduleuse de ses produits. Selon la...

Le quotidien Jakarta Post a annoncé dans ses colonnes que le géant du logiciel Microsoft s'apprêtait à amnistier le gouvernement du pays pour son utilisation frauduleuse de ses produits. Selon la Business Software Alliance, 53 % des logiciels utilisés dans la région Asie-Pacifique étaient des produits piratés en 2004, représentant pour l'industrie informatique une perte de presque 8 milliards de dollars sur l'année.

L'Indonésie, avec un taux de piratage logiciel de 87 % en 2004, figure au top five des pays qui utilisent frauduleusement le plus de produits logiciels avec le Vietnam, l'Ukraine, la Chine et le Zimbabwe. La perte générée par l'Indonésie en 2004 a été de 183 millions de dollars. Le gouvernement indonésien utilise lui-même des copies piratées de logiciels.

Microsoft n'est pas épargné. Aussi l'éditeur a-t-il décidé de proposer au gouvernement un arrangement contractuel. Celui-ci prévoit que les autorités paient un dollar par poste fonctionnant aujourd'hui avec des copies piratées des logiciels Microsoft, au nombre de 50 000. En échange, le gouvernement s'engagerait dans l'avenir à acquérir par la voie légale les produits Microsoft et renforcerait dans le pays la lutte contre le piratage logiciel.

(Atelier groupe BNP Paribas - 10/06/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas