PixTech reprend la division écrans plats de Micron Technology.

Par 25 mars 1999

PixTech vient de signer un accord, devant être finalisé fin avril, pour reprendre la division écran plats de l'un des premiers fabricants au monde de mémoires pour ordinateurs, la société américa...

PixTech vient de signer un accord, devant être finalisé fin avril, pour
reprendre la division écran plats de l'un des premiers fabricants au monde
de mémoires pour ordinateurs, la société américaine Micron Technology
(3,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires, 16 000 salariés).
Les 12 personnes du centre de recherche de PixTech à SantaClara en
Californie rejoindront les 40 chercheurs de Micron dans l'usine de Boise
dans l'Idaho.
Cette acquisition se fera par l'émission de 7,1 millions d'actions, soit
un prix, au cours actuel de PixTech, de 14 millions de dollars.
Avec 32 % du capital, Micron deviendra le premier actionnaire de PixTech
Inc., holding de PixTech SA, la société française qui détient les brevets.
Vice président finance, Yves Morel, indique "c'est une opération majeure
pour PixTech. Nous bénéficierons d'équipements d'une valeur de 24 millions
de dollars, d'une équipe de spécialistes des écrans plats qui va nous
permettre d'accélérer la recherche sur les grands écrans et les écrans
couleurs. Ce rapprochement consolide la démarche entreprise depuis de
nombreuses années par PixTech sur les écrans plats à micro-pointes".
L'an dernier, PixTech a réalisé un chiffre d'affaires stable de 3,7
millions de dollars pour une perte de 17,9 millions de dollars, contre
14,7 millions l'exercice précédent.
L'accroissement des pertes correspond au démarrage de la phase
d'industrialisation. Son PDG, Dieter Mezger, explique "certes, les pertes
sont importantes, mais l'industrialisation de notre technologie exige des
capitaux importants. Nous sommes confiants, car notre rapprochement avec
Micron est une reconnaissance de notre démarche".
L'usine de Montpellier (140 personnes) de PixTech a pu livrer
régulièrement la commande initiale de 50 000 écrans passée par la société
américaine Zoll Medical Corporation pour équiper l'appareil "Mseries", un
défibrillateur cardiaque portable destiné en priorité au personnel des
équipes d'urgence.
La production en grande série se met progressivement en place à Taiwan.
(Les Echos - 25/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas